Opinions

La crise du Golfe est une bataille dont les racines résident dans la première vague avortée du Printemps arabe. Jusqu’à présent, les despotes arabes ont réussi à freiner le changement démocratique dans la région, mais leurs dernières tactiques en date comportent des risques beaucoup plus élevés

- Soumaya Ghannoushi

L’homme consacré gouvernera d’une main de fer, appliquera des politiques économiques imprévisibles et provoquera probablement de nouveaux incendies dans la région

Madawi Al-Rasheed

Lorsque le roi Salmane et son fils Mohammed sont arrivés au pouvoir, il existait l’espoir qu’ils puissent unir les sunnites et fournir un leadership qui faisait cruellement défaut. Au lieu de cela, ils l’ont peut-être irrémédiablement fragmenté

- David Hearst

La décision offensive d’élever Mohammed ben Salmane comme le suivant dans l’ordre d’accession au trône saoudien devrait alerter Washington et Londres sur ce prince qui mène des guerres par caprice

Jamal Elshayyal

Alors que chaque nouveau lot d’articles positifs sur Beyrouth prétend détruire des notions préconçues sur la capitale libanaise, de nombreuses autres notions devant être détruites sont créées dans le même temps

- Belen Fernandez

Les murmures se font nombreux au sujet de prises de pouvoir, de retours et de complots au sein de la famille royale saoudienne. S’ils se produisent, ces événements auront de graves répercussions au-delà du royaume

Madawi Al-Rasheed

Il n’est pas clair qu’il soit dans l’intérêt de la Jordanie de soutenir l’isolement du Qatar mené par l’Arabie saoudite. Depuis que Trump est entré en fonction, Amman a perdu sa place dans l’ordre régional

Sean Yom

Les attentats terroristes du mercredi 7 juin à Téhéran ont souligné de manière dramatique la menace que représente l’EI pour l’Iran. Mais une menace plus inquiétante encore pèse sur ce pays : une nouvelle offensive de la CIA

- Mahan Abedin

Le Maghreb est à un tournant majeur de son histoire moderne : la baisse d'intensité de la menace islamiste libère la contestation

Abed Charef

Alors qu’une dégradation de la situation dans la région serait extrêmement négative, non seulement pour les pays concernés mais également pour le reste du monde, l'initiative du président français de servir d'intermédiaire paraît excellente

Pascal Boniface