Opinions

Les dissensions politiques entre le GRK et le gouvernement central de Bagdad entravent l’élaboration d’une stratégie nationale irakienne afin de prévenir la résurgence du groupe État islamique

Ibrahim Al-Marashi

Après la capture de Kirkouk par l’armée irakienne, le statut définitif de la ville exigera des compromis politiques douloureux de la part de Bagdad et d’Erbil

Ibrahim Al-Marashi

Près de trois décennies après la fin de la guerre civile libanaise, le centre-ville rénové de Beyrouth n’est guère à la hauteur de son rôle tant vanté de forum de la réconciliation d’après-guerre

- Belen Fernandez

Si l’Irak veut rester unifié, et si le Moyen-Orient veut échapper aux maux et aux répercussions de la division kurde, il est impératif de réexaminer la structure de l’État irakien dans son ensemble

- Basheer Nafi

La grande question est de savoir si le silence relatif d'Israël indique un accord plus large entre Trump, Sissi et Mohammad ben Salmane en vue d’un arrangement régional dont le but suprême est une alliance contre l'Iran – aux dépens des Palestiniens

- Meron Rapoport

Mohamed Aïssa voulait être le ministre de « toutes les religions ». Mais depuis quelques mois, on assiste à un nouveau raidissement de son institution envers les minorités religieuses dans le pays

Nourredine Bessadi

L’attaque de Trump contre les Gardiens de la révolution islamique risque de se retourner contre lui de manière spectaculaire, car les Iraniens se montrent solidaires avec eux

Mahan Abedin

Depuis 500 ans, l’Église grecque orthodoxe de Jérusalem contrôle des terres que ses adeptes palestiniens considèrent comme les leurs, et qu’elle n’hésite pas à céder, même à des groupes de colons israéliens

Jihad Abu Raya

Quiconque peine à comprendre la mentalité de la gauche sioniste israélienne sous l’ère de Netanyahou devrait voir deux films. Deux œuvres du cinéaste israélien Amos Gitaï, dont la dernière, actuellement à l’affiche, est encensée par la critique

Thomas Vescovi

Largement victorieux au second tour des présidentielles face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron s’est distancé de la rhétorique raciste de la candidate du Front national. Mais sa gestion du « dossier » des migrants n’en est pas moins sécuritaire et répressive

Jad Bouharoun