Opinions

Les signes ne trompent plus : le retour du maréchal Khalifa Haftar sur la scène politique libyenne paraît définitivement compromis. Mais le remplacer n’est pas une mince affaire. La guerre pour la succession du maréchal a commencé, et avec elle, la prolongation des incertitudes libyennes

Barah Mikaïl

Tout est parti d’une jeune colère et d’un désir indomptable de liberté. Des étudiants de Tizi-Ouzou avaient allumé l’étincelle et, 38 ans plus tard, le legs du Printemps berbère est plus que jamais à réinventer

Sarah Haidar

Les interventions problématiques de l’Occident, passées comme présentes, resteront controversées et dangereuses. Lorsqu’elles sont financées par des pétrodollars saoudiens, elles sont encore plus problématiques puisqu’elles servent les intérêts d’un régime répressif meurtrier

Madawi Al-Rasheed

S’élever contre la tactique de propagande israélienne n’exclut pas l’activisme contre les nombreux autres systèmes sociaux oppressifs

Nada Elia

Le crash de l’avion en Algérie, dans lequel se trouvaient des Sahraouis, a provoqué au Maroc de terribles réactions de haine. Car le discours nationaliste du jeune Maroc indépendant, nécessaire pour fédérer la nation, lui a échappé depuis longtemps

Reda Zaireg

Les Israéliens auraient dû être horrifiés par le massacre de la Journée de la Terre ou par la vidéo de soldats israéliens se réjouissant du meurtre d’un manifestant non armé. Mais la société israélienne a perdu tout sens moral, et sa froideur face au sort des Palestiniens a atteint son paroxysme

Gideon Levy

Après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël par Trump, Netanyahou a jeté son dévolu sur un autre trophée stratégique : la fin de la question des réfugiés

David Hearst

Pour plaire aux Occidentaux, autocrates et chefs de guerre ont toujours su vendre l’image de la « modération », de la « stabilité » et de la... « modernité »

Adlène Meddi

Une conflagration américano-russe en Syrie paraît incertaine, mais pas exclue. La France serait donc bien avisée de réfléchir aux coups indirects qu’elle pourrait prendre en participant à des frappes décidées par Washington. Dans la configuration présente, elle a bien plus à perdre qu’à y gagner

Barah Mikaïl

Rares sont les observateurs qui estiment qu’Assad et ses alliés s’avèreront incapables d’encaisser le choc de frappes occidentales et de s’en remettre

Christopher Phillips