Opinions

L’histoire du royaume revue et corrigée par le prince héritier saoudien sert à justifier ses mesures répressives

Basheer Nafi

Alors que le conflit israélo-palestinien est loin d’être résolu, les signes ne montrent pas seulement qu’Israël mérite pleinement un boycott universitaire et culturel, mais que sans de telles pressions externes, l’oppression des Palestiniens s’intensifiera

Jonathan Cook

Les véritables motivations de la France, de plus en plus politiquement engagée en Libye, suscitent des interrogations

Guma el-Gamaty

Alors que la situation entre les pays du Golfe est toujours au point mort, les habitants du Qatar sont, pour la deuxième année consécutive, privés d’accomplir le pèlerinage à La Mecque

Nabil Ennasri

Le prince héritier d’Arabie saoudite est déterminé à répandre la peur et à éliminer la dissidence avant qu’elle ne devienne trop politique

Madawi Al-Rasheed

Dans des configurations nationales très différenciées, les islamistes conservent leur centralité dans le paysage politique arabe « post printanier ». Reste, en Europe, aux interlocuteurs politiques de cette région majeure de leur voisinage à se pénétrer de cette réalité

François Burgat

Le 16 mai dernier, l’Algérie officielle célébrait en grandes pompes la Journée internationale du vivre-ensemble qu’elle avait initiée et fait adopter par l’ONU. Un zèle d’autant plus cocasse qu’il s’agit de l’un des pays les plus hostiles à la différence

Sarah Haidar

La crise au Liban, la crise en Syrie et le dossier nucléaire iranien : ces trois dossiers constituent un vrai test pour la diplomatie française, mise en difficulté par l’influence croissante des puissances régionales et l’interventionnisme russe et américain

Brahim Oumansour

La principale leçon que Salah aura tirée de l’avertissement que représente l’histoire d’Aboutrika est que pour survivre, il est essentiel de conserver une approche conciliante vis-à-vis du régime égyptien

Mostafa Mohamed

Confronté depuis plusieurs mois à une protestation sociale croissante, le roi Mohammed VI se tient à l’écart. Il a pourtant une carte à jouer pour faire retomber les tensions : la libération des détenus du hirak

Reda Zaireg