Opinions

Ce samedi, Emmanuel Macron doit recevoir à Paris Saad Hariri. Pour le président français, c’est incontestablement un « coup » diplomatique pour lequel il prend toutefois le risque de se mettre tout le monde à dos

Pierre Haski

La nouvelle loi antiterrorisme entrée en vigueur début novembre établit un état d’urgence permanent et restreint fortement les libertés démocratiques et individuelles. Mais est-elle au moins efficace pour lutter contre le terrorisme ?

Jad Bouharoun

Il est temps d’accepter la réalité selon laquelle Israël ne veut tout simplement pas d’un État palestinien souverain – sans se voiler la face quant aux graves implications de ce refus

Ben White

Il semble qu’il n’y ait pas d’amélioration dans la résolution de l’enchevêtrement des différends politiques et judiciaires entre les deux alliés, autrefois proches

David Barchard

« La politique arabe de la France est morte, vive la politique du Golfe de la France ! » Mais dans quelle mesure Paris pourrait-il suffisamment influencer les évolutions régionales pour qu’un horizon plus prometteur s’esquisse ?

Barah Mikaïl

Mohammed ben Salmane ira-t-il jusqu’à conclure un accord avec Israël dans lequel il proposerait une normalisation totale des relations en échange de l’anéantissement par Israël du Hezbollah et de l’Iran au Liban ?

Madawi Al-Rasheed

En dépit de toutes les discussions sur la diversification des économies, les États du Golfe restent dépendants du pétrole et du gaz – même si les températures au Moyen-Orient continuent de grimper

Kieran Cooke

En poussant Saad Hariri à la démission dans des circonstances douteuses, l’Arabie saoudite a choisi la confrontation avec l’Iran et le Hezbollah au Liban. Mais la première victime de cette décision est la communauté sunnite libanaise, que Riyad est censée protéger

Paul Khalifeh

En déplacement officiel aux Émirats arabes unis, Mohammed VI se rendra ensuite au Qatar. Alors que la crise dans le Golfe s’installe dans la durée, Rabat souhaite-elle user de son influence pour jouer les médiateurs ?

Nabil Ennasri

Bien loin de la charité chrétienne dont se pourfend Valeurs Actuelles, la nouvelle couverture du magazine semble opposer deux religions en soutenant que l’une serait plus fréquentable que l’autre

Asif Arif