La Jordanie annule le concert d’un groupe libanais accusé d’adoration du diable

La Jordanie annule le concert d’un groupe libanais accusé d’adoration du diable

#Culture

Le chanteur du groupe, Hamed Sinno, est ouvertement homosexuel et est depuis des années un célèbre activiste des droits des LGBT

Hamed Sinno et Haig Papazian de Mashrou' Leila se produisent sur scène lors du festival de Bourges, dans le centre de la France, en 2015 (AFP)
MEE's picture
28 avril 2016
Last update: 
Thursday 28 April 2016 12:13 UTC
Last Update French: 
28 avril 2016

Le groupe libanais Mashrou' Leila, devenu célèbre dans le monde arabe pour ses textes en arabe chantés sur un rythme rock, a reçu l’interdiction de se produire à Amman et a vu son spectacle d’avril annulé.

 


Le gouverneur d’Amman, Khalid Abu Zeid, a déclaré mardi qu’il avait décidé d’annuler le concert parce que certaines chansons du groupe « contiennent des paroles qui ne sont pas appropriées dans la société jordanienne ».

S’adressant à la radio jordanienne Hayat FM mercredi, Abu Zeid a indiqué que les paroles offensantes incluaient des références à « boire le sang du cœur d’un cerf ».

« Ce concert ne nous bénéficie aucunement – au contraire, il nous fait du mal, c’est pourquoi nous l’avons interdit. »

Le Dr Bassem al-Battoush, un parlementaire jordanien indépendant, a demandé au gouvernement d’annuler le concert en raison de « soupçons » pesant sur le groupe libanais.

Battoush a déclaré au site local d’informations Sawaleif que le groupe était connu pour parler de sexe, d’homosexualité et de « révolution », ainsi que d’autres « idées étranges », et qu’il violait donc les règles culturelles arabes et islamiques de la Jordanie.

Bassem al-Battoush a également accusé le groupe de promouvoir « l’adoration du diable », pointant le matériel promotionnel du concert qui représente une tête de chien sur un corps humain.

Dans un communiqué, Mashrou' Leila a indiqué que son spectacle avait été officiellement annulé à cause de problèmes liés à la salle, en dépit du fait qu’il s’y était produit déjà trois fois auparavant. Le groupe a également joué en Égypte, au Liban, à Dubaï et au Qatar, ainsi qu’à travers l’Europe et les États-Unis.

File #ابن_الليل_في_عمان

Traduction : Le spectacle de l’année dernière dans l’amphithéâtre romain d’Amman

Toutefois, le groupe avait été « officieusement informé » que certaines autorités étaient intervenues pour faire pression sur les dirigeants du pays afin que non seulement ils annulent le spectacle, mais qu’ils interdisent aussi à Mashrou' Leila de se produire à nouveau en Jordanie « en raison de nos croyances politiques et religieuses, ainsi que de la promotion de l’égalité entre les sexes et de la liberté sexuelle ».

Le chanteur du groupe, Hamed Sinno, est ouvertement homosexuel et est un célèbre activiste des droits des LGBT depuis des années, cherchant à promouvoir la cause des homosexuels au Moyen-Orient.

« Nous dénonçons la persécution systématique des voix de la dissidence politique. Nous dénonçons la persécution systématique des défenseurs de la liberté sexuelle et religieuse. Nous dénonçons la censure d’artistes partout dans le monde », a ajouté le groupe dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Mashrou' Leila, formé en 2008 par des étudiants de l’Université américaine de Beyrouth, s’apprête à débuter la partie nord-américaine de sa tournée.

Les fans du groupe à travers le monde ont rapidement dénoncé l’annulation du spectacle sur les réseaux sociaux. 

File https://t.co/XjrXNJFmxw

Traduction : Souvenez-vous que la Jordanie interdit Mashrou' Leila alors que tout le monde aux États-Unis, y compris Bernie [Sanders], célèbre notre « fort allié »

 

Traduction de l’anglais (original).