La marine israélienne « intercepte » le voilier qui tentait de briser le blocus de Gaza

La marine israélienne « intercepte » le voilier qui tentait de briser le blocus de Gaza

#SiègeGaza

Le Zaytouna a été arrêté sans résistance à 65 kilomètres des eaux israéliennes, selon une source israélienne militaire

Treize femmes se trouvaient à bord du Zaytouna pour briser le blocus de Gaza (Twitter)
- Areeb Ullah's picture
05 octobre 2016
Last update: 
Wednesday 5 October 2016 20:53 UTC
Last Update French: 
05 octobre 2016

La marine israélienne a arraisonné et saisi ce mercredi le voilier de femmes se dirigeant vers Gaza pour briser le blocus instauré en juin 2007 après la victoire du Hamas dans la bande de Gaza. Selon des médias israéliens, le bateau a été redirigé vers le port d'Ashdod, à 40 kilomètres au sud de Tel Aviv.

« Le bateau a été arrêté sans résistance de la part de l'équipage, à 65 kilomètres des eaux israéliennes », a rapporté une source militaire au site d'information Ynet.

Vyara Gylsen, une porte-parole de l’opération « Bateaux des femmes pour Gaza » a précisé à Middle East Eye avoir perdu tout contact avec le Zaytouna (olive, en arabe) à 16 h (CEST). « A 15 h 58 [CEST], le 5 octobre, nous avons perdu tout contact avec le Zaytouna et nous présumons que la marine d’occupation israélienne a commencé à l’attaquer et qu’il a été encerclé dans les eaux internationales ».

À bord du bateau se trouvent treize femmes, dont l’Irlandaise Mairead Maguire, lauréate du prix Nobel de la paix en 1976, Fauziah Hasan, une médecin malaisienne, et Anna Wright, ex-colonel de l’armée américaine.

La marine israélienne a confirmé avoir intercepté le voilier, comme l’avait annoncé, fin septembre, le quotidien Jerusalem Post.

Les militantes avaient enregistré des messages d’appels à l’aide dans l’éventualité d’une arrestation par Israël.

Marie Maguire, qui se trouve également à bord du voilier, a déclaré plus tôt dans la journée à MEE que l’équipe s’attendait « à être interceptée par les forces d’occupation israéliennes » et que « le bateau avait été arraisonné et emmené à Ashdod ». 

Les habitants de la bande de Gaza se sont rendus sur la côte pour accueillir les militantes féminines.

Traduction : « Les habitants de Gaza se prépare à accueillir la @GazaFFlotilla au cas où elle parviendrait à briser le blocus illégal d'#Israël »

Les treize femmes à bord ont pris la mer à Barcelone le 14 septembre pour briser le blocus de la bande de Gaza. Le Zaytouna fait partie de la Flottille de la liberté, collectif d’initiatives humanitaires contre le blocus.

Aujourd’hui, l’armée israélienne a frappé plusieurs positions du Hamas dans la bande de Gaza en réponse à un tir de roquette sur la ville frontalière de Sderot. Des sources au sein des services de sécurité palestiniens dans la bande de Gaza ont ensuite rapporté des tirs de chars israéliens sur une base de la branche armée du Hamas dans le nord de Gaza et à plusieurs endroits le long de la frontière.

Trois bombardements aériens ont aussi visé d'autres bases dans le sud de l'enclave, à Khan Younès, selon les mêmes sources. Et deux raids de l'aviation ont visé des positions des services de sécurité du Hamas près de la ville de Gaza, a constaté un journaliste de l'AFP.

Depuis 2008, des bateaux du monde entier tentent, en vain, de franchir le blocus terrestre, aérien et maritime instauré par Israël en juin 2007 après la victoire du Hamas. En mai 2010, le bateau Mavi Marmara avait été arraisonné dans les eaux internationales par des commandos israéliens. Dix militants turcs qui se trouvaient à bord avaient été tués et des dizaines d'autres avaient été blessés. 

Traduit de l'anglais (original).