Le responsable du football palestinien menace d’une action en justice contre les clubs des colonies

Le responsable du football palestinien menace d’une action en justice contre les clubs des colonies

#OccupationPalestine

La fédération palestinienne de football pourrait saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) si la fédération internationale de football (FIFA) ne sanctionne pas la fédération israélienne pour les matches organisés dans les colonies illégales en Cisjordanie

Jibril Rajoub : « Nous n’abandonnerons pas. Nous n’accepterons jamais de compromis.» (AFP)
MEE et agences's picture
02 novembre 2016
Last update: 
Wednesday 2 November 2016 18:24 UTC
Last Update French: 
02 novembre 2016

Le chef de la fédération palestinienne de football (PFA) a menacé de se rendre au Tribunal arbitral du sport (TAS) si la Fédération internationale de football (FIFA) ne prenait pas des mesures contre Israël concernant les matchs joués dans les colonies illégales en Cisjordanie.

Le comité de suivi d’Israël et de la Palestine à la FIFA s’est réuni pendant sept heures mardi à Zurich, en Suisse, pour s’entretenir de ce problème de longue date mais n’a pas réussi à prendre de décision, ce qui a encouragé Jibril Rajoub, président de la PFA, à suggérer que le problème pourrait se retrouver devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

L’affaire a trait à six clubs basés dans les colonies illégales qui jouent dans les divisions inférieures israéliennes.

Selon les règles de la FIFA, les clubs affiliés à un membre de l’association ne peuvent pas jouer sur le territoire d’un autre membre de l’association sans l’autorisation de ce dernier ou de la FIFA. La PFA est membre de la FIFA et possède sa propre league en Cisjordanie et à Gaza.

Israël soutient que la présence de clubs dans les colonies est un problème politique qui ne devrait pas impliquer la FIFA.

La PFA s’est également plainte auprès de la FIFA des restrictions imposées par Israël aux mouvements des joueurs palestiniens.

Jibril Rajoub a déclaré après la réunion de mardi que les officiels israéliens n’avaient pas proposé d’arguments sérieux.

« Je ne pense pas qu’il va y avoir un accord », a-t-il déclaré. « S’ils n’avancent pas, nous pouvons nous rendre au TAS. Nous n’abandonnerons pas. Nous n’accepterons jamais de compromis. »

La FIFA a exhorté tous les acteurs concernés par le conflit d’assister mardi à « la réunion cruciale dans un esprit constructif afin de trouver des solutions ». Le président de la FIFA Gianni Infantino avait promis, plus tôt cette année, qu’une résolution serait une priorité.

La prochaine opportunité de pouvoir résoudre le problème pourrait être une réunion du conseil de la FIFA en janvier.

Tokyo Sexwale, le président du comité de suivi d’Israël et de la Palestine, doit rencontrer la ministre israélien de la Culture et des Sports Miriam Regev avant la fin du mois.

 

Traduit de l’anglais (original).