Un site internet critique les biscuits de l’Aïd faits par l’armée, les autorités le bloquent

Un site internet critique les biscuits de l’Aïd faits par l’armée, les autorités le bloquent

#Égypte

Le site Alscene n’est plus disponible en Égypte après avoir publié une vidéo critiquant les « kahks » fabriqués par une société appartenant à l’armée

Un boulanger égyptien fabrique des « kahks » pour les célébrations de l’Aïd el-Fitr (Reuters)
28 juin 2017
Last update: 
Wednesday 28 June 2017 12:07 UTC
Last Update French: 
28 juin 2017

L’Égypte a bloqué l’accès à un magazine en ligne lundi après que celui-ci a osé critiquer des biscuits de l’Aïd fabriqués par l’armée dans ce que le site a décrit comme une « vidéo comique ».

La vidéo de trois minutes créée par le site internet Alscene mettait en scène six hommes qui testaient des biscuits « kahks » produits dans des pâtisseries de renom égyptiennes.

Les efforts de l’armée n’ont pas rencontré beaucoup de succès.

 


« J’en ai la chair de poule », déclare l’un des goûteurs, qui tient une boîte de biscuits de l’Aïd faits par Tibarose, une société appartenant aux forces de l’armée de l’air égyptienne.

« Merci à l’armée égyptienne pour avoir perdu son temps à faire des kahks », a-t-il ajouté.

Un autre ajoute : « Suis-je dans l’obligation de dire quelque chose de gentil ? », avant de goûter l’un des biscuits. « Je n’ai jamais mangé de meilleurs kahks de ma vie. Merci l’armée égyptienne. »

Et un troisième : « Miam, bravo Sissi, longue vie à l’Égypte et a l’armée égyptienne. »

Les personnes qui figuraient dans la vidéo auraient été interrogées par les services de sécurité au poste de police de Madinet Nasr, au nord-est du Caire, selon certains rapports qui n’ont pas été confirmés par le gouvernement égyptien.

Le site internet a connu le même sort que 21 autres récemment interdits en Égypte, dont Al Jazeera, accusé de « soutenir le terrorisme ».

Une controverse publique

La vidéo a créé la polémique en Égypte, et le hashtag en arabe « LesKahksDeL’Armée » a fait le tour de la toile.

De nombreux observateurs ont rejoint le groupe de goûteurs en ridiculisant l’armée pour avoir dépensé du temps et de l’argent à la fabrication de biscuits de l’Aïd.

Traduction : « Vous pouvez donner nos terre et l’eau du Nil, mais ridiculiser l’armée pour avoir préparé des biscuits fait de vous un traître envers votre pays et l’armée »

Traduction : « Comment pouvaient-ils ridiculiser l’armée pour avoir fabriqué des biscuits de l’Aïd ?! Ne sont-ils pas conscients des efforts nécessités ? »

D’autres personnes ont toutefois soutenu l’armée égyptienne et ce qu’ils considèrent comme un effort visant à fournir aux Égyptiens des gâteaux de l’Aïd bon marché.

Traduction : « Ces gars se croient-ils drôles ? L’armée travaille d’arrache-pied pour nous fournir ce dont nous avons besoin »

Les prix de boîtes de biscuits de l’Aïd ont récemment augmenté, certaines coûtant jusqu’ à 700 livres égyptiennes (environ 34 euros), ce qui représente le double du salaire journalier moyen.

Alscene s’est déclaré surpris, sur Facebook, par les commentaires négatifs formulés à l’égard de la vidéo, qu’il qualifie de « comédie ».

« Nous sommes choqués par les attaques et les insultes que nous avons reçues. Nous avons été qualifiés de traîtres et d’agents, alors que nous essayions seulement de rire un peu », est-il écrit dans la déclaration.

« Puisque nous avons observé que la vidéo a offusqué, nous avons décidé de la supprimer, mais personne n’a été arrêté », continuait la déclaration.

 

Traduit de l’anglais (original).