Aller au contenu principal

Égypte : un projet de « forêt verticale » dans la nouvelle capitale décrié sur les réseaux sociaux

Pour ses détracteurs, le projet ne fera qu’exacerber le manque d’eau et le fossé entre classes sociales
Le projet de forêt verticale comprend un hôtel et deux bâtiments résidentiels (capture d’écran/Misr Italia Properties)
Le projet de forêt verticale comprend un hôtel et deux bâtiments résidentiels (capture d’écran/Misr Italia Properties)

Twittée par CNN, une vidéo de deux minutes à propos d’« un quartier vivant doublé d’une forêt verticale » dans la nouvelle capitale administrative égyptienne suscite les critiques sur internet.

Selon cette vidéo, la forêt verticale consistera en trois bâtiments couverts de plantes et d’arbres qui absorberont la pollution.

Avec plus de 570 essences d’arbres, elle serait « conçue pour sauver la planète » et « faire baisser la température ».

« L’objectif est d’absorber sept tonnes de dioxyde de carbone par an et de produire huit tonnes d’oxygène dans le même temps », explique à CNN Samar Zaki, directrice du développement chez Misr Italia Properties.

Si ses promoteurs louent ses avantages écologiques, les internautes font valoir que ces bâtiments symbolisent le fossé entre classes sociales entretenu par la nouvelle ville et assurent que dans son ensemble, ce projet de nouvelle capitale administrative menace l’environnement.

Cette nouvelle capitale, dont la construction est estimée à 45 milliards de dollars, s’inscrit dans le cadre de l’agenda égyptien Vision 2030, lancé en 2016 afin de « définir des principes et objectifs de développement durable dans tous les domaines ».

Le Caire compte plus de 20 millions d’habitants et est l’une des villes les plus surpeuplées au monde.

Le projet de nouvelle capitale vise non seulement à régler le problème de pollution du Caire mais également à fluidifier le trafic.

D’une superficie à peu près équivalente à celle de Singapour, la nouvelle capitale (qui n’a toujours pas de nom) se situe dans le désert à 45 kilomètres à l’est du Caire.

Le transfert du Parlement, des palais présidentiels, des ministères et des ambassades étrangères devrait s’achever d’ici 2022. 

Si certains jugent le projet de forêt verticale « beau et extraordinaire », la désapprobation fait consensus car seuls les riches auront les moyens d’y vivre.

Traduction : « Pour les non-Égyptiens : voilà un exemple d’un des nombreux quartiers fermés existant en Égypte pour que les riches n’aient plus à vivre avec les pauvres. »

D’autres ont souligné le manque d’eau en Égypte, que ce projet pourrait exacerber. « Pourquoi ne pas aménager le Caire et en faire une ville plus verte, plus saine et plus propre ? », s’interroge un internaute sur Twitter. 

Traduction : « C’est la pire idée que j’ai vue jusqu’à présent. Où diable irons-nous chercher l’eau alors qu’on connaît déjà des ruptures d’approvisionnement ? »

Les besoins de la population croissante du Caire excèdent déjà les capacités du Nil.

D’ici 2025, l’approvisionnement en eau devrait chuter en deçà de 500 mètres cubes par habitant et par an, un niveau généralement défini comme une « pénurie absolue » par les hydrologues.

Les internautes attirent également l’attention sur l’ironie du concept de forêts verticales, alors qu’énormément d’arbres ont été abattus au Caire et à travers le pays. 

Traduction : « Si vous connaissez l’importance des arbres, pourquoi les abattre à travers le pays ? »

Des arbres ont été abattus dans toute l’Égypte pour faire place à de nouveaux projets urbains, suscitant la colère de l’opinion publique et amenant certains parlementaires à réclamer de nouvelles mesures afin de les protéger.

Traduction : « Voilà où sont partis tous les espaces verts qui ont disparu du Caire. »

En 2018, la députée Anisa Hasouna dénonçait les « massacres d’arbres » dans les rues égyptiennes.

« Il semble que le gouvernement n’aime pas l’air frais », ironisait-elle. 

La forêt verticale, imaginée par l’architecte et urbaniste italien Stefano Boeri, sera la première en son genre en Afrique.

Sur les trois bâtiments, il y aura un hôtel et deux immeubles à usage résidentiel.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.