Aller au contenu principal

Gli, la célèbre chatte de Sainte-Sophie, est montée au ciel

Le gouverneur d’Istanbul a annoncé la mort du plus célèbre félin de la ville sur Twitter. Gli est morte à 16 ans après une vie très riche, au cours de laquelle elle avait rencontré… Barack Obama !
Gli, très connue des touristes qui la prenaient en photo, comptait plus de 110 000 followers sur sa page Instagram (AFP)
Gli, très connue des touristes qui la prenaient en photo, comptait plus de 110 000 followers sur sa page Instagram (AFP)
Par
Yasmina Allouche

La célèbre chatte résidente de Sainte-Sophie, Gli, est décédée après être tombée malade en septembre, a annoncé le gouverneur d’Istanbul Ali Yerlikaya sur son compte Twitter.

« Je suis désolé d’avoir perdu Gli. La chatte de Sainte-Sophie, Gli, soignée dans une clinique vétérinaire privée à Levent [un des principaux quartiers d’affaires d’Istanbul] depuis le 24 septembre, est malheureusement décédée en raison de sa vieillesse. Nous ne t’oublierons jamais, Gli », a écrit le gouverneur.

Gli, qui signifie « mariage d’amour » en turc, était une présence populaire à Sainte-Sophie, les touristes ratissant souvent les lieux pour prendre des photos du félin aux yeux verts.

La chatte est devenue célèbre après avoir été filmée en 2009, caressée par le président américain de l’époque, Barack Obama, lors d’une visite dans ce qui était alors un musée, en présence de Recep Tayyip Erdoğan, à l’époque Premier ministre.

Cet été, ce site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, vieux de 1 500 ans, est redevenu une mosquée, un tribunal turc en ayant révoqué en juillet le statut de musée. Le 24 juillet, des prières ont été données à l’intérieur du complexe pour la première fois en 86 ans.

Sainte-Sophie a d’abord été construite sous l’Empire byzantin en tant que cathédrale chrétienne orthodoxe, la plus grande de la chrétienté à l’époque, avant d’être transformée en mosquée neuf siècles plus tard avec la conquête ottomane en 1453.

Traduction : « Gli, la chatte de Sainte-Sophie. Après avoir été soignée chez un vétérinaire toute la semaine, la chatte de 16 ans restera désormais dans une salle privée, loin des visiteurs, pour des raisons de santé. »

La nouvelle du décès de Gli a provoqué une vague de messages d’amour et de condoléances en ligne de la part de ceux qui l’avaient suivie sur sa page Instagram créée par Umut Bahceci, un guide touristique, et qui rassemblait plus de 114 000 adeptes, ainsi que des responsables turcs, dont le maire de la municipalité d’Üsküdar, Hilmi Türkmen, ou encore le porte-parole de la présidence İbrahim Kalın.

Traduction : « Une très mauvaise nouvelle, personnellement, pour l’équipe. Gli, le félin préféré de la grande mosquée Sainte-Sophie, est morte à l’âge de 16 ans. À chaque fois que nous visitions Sainte-Sophie, Gli était belle et surprenante. Elle va nous manquer. Qu’elle repose en paix. »

Traduction : « Mauvaise nouvelle : nous avons perdu Gli, la chatte bien-aimée de Sainte-Sophie. Sa santé s’est rapidement détériorée après la transformation de Sainte-Sophie. Qu’elle puisse reposer dans un endroit magnifique, attraper plein de souris et flirter avec les touristes… »

Traduction : « J’ai pleuré quand j’ai appris la nouvelle. Sur ma liste de vœux, il y avait celui de partir un jour en Turquie pour visiter Sainte-Sophie et voir Gli. »

La transformation du site en mosquée avait soulevé des inquiétudes sur le fait que cela puisse bouleverser ce qui était la maison du chat depuis seize ans, mais les autorités ont rapidement annoncé que Gli serait autorisée à continuer à y vivre.

Gli, morte à la clinique de Levent, a été transférée dans une pièce isolée loin des visiteurs avant de mourir, et des prières ont été données pour sa guérison.

Certains utilisateurs en ligne ont imputé la mort de la chatte aux changements de statut de Sainte-Sophie.

Traduction : « Lorsque vous déplacez un animal d’un endroit qui était sa maison, où il était habitué à dormir, manger et boire, et à recevoir charité et soins, ni cet animal ni cet endroit ne seront jamais plus les mêmes. Le sang de Gli et de tous les animaux tués par les déplacements se trouve sur les mains de ceux qui ont l’intention d’effacer nos souvenirs communs et notre passé. »

Gli partageait la gloire avec un autre chat de la ville appelé Tombili, immortalisé avec sa propre statue. Il avait conquis le cœur de milliers de personnes après avoir été pris en photo couché sur un trottoir.

Les chats ont une présence notoire en Turquie, Istanbul abritant pas moins de 125 000 félins errants pris en charge par les autorités et par la population en général, qui laissent souvent de la nourriture autour d’abris de fortune dans les espaces publics.

Les chats d’Istanbul sont devenus si célèbres qu’en 2017, un documentaire, Kedi, a été réalisé à leur sujet, suivant leur vie quotidienne.

Traduit de l’anglais (original).