Aller au contenu principal

Le soutien à Israël en Europe décline après les bombardements sur Gaza 

Alors qu’en Europe, les opinions favorables à Israël sont en net recul, les sondages aux États-Unis montrent qu’une grande partie des Américains interrogés imputent la flambée des violences au Hamas
Manifestation de soutien aux Palestiniens, à Paris, le 15 mai 2021 (AFP/Geoffroy Van Der Hasselt)
Manifestation de soutien aux Palestiniens, à Paris, le 15 mai 2021 (AFP/Geoffroy Van Der Hasselt)

Selon les conclusions d’un récent sondage, le soutien populaire à Israël en Europe est au plus bas après la récente offensive sur Gaza, qui a tué des centaines de Palestiniens.

Selon cette enquête YouGov (base de données collectées en temps réel) la popularité d’Israël en Europe chute : les opinions favorables nettes reculent d’au moins quatorze points depuis le dernier sondage il y a quatre mois.

Lors des onze jours de frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza occupée le mois dernier, 248 Palestiniens – dont 66 enfants – ont été tués et plus de 1 900 autres auraient été blessés, tandis qu’en Cisjordanie occupée et à Jérusalem, 29 personnes ont été tuées par les forces israéliennes en mai.

Sur l’« importation du conflit israélo-palestinien » en France
Lire

Dans le même temps, en Israël, un soldat et douze civils – dont deux enfants – ont été tués après les tirs de roquettes par la branche armée du Hamas.

Selon le sondage, les Britanniques ont tendance à avoir une opinion plus négative d’Israël : les opinions favorables chutent de 27 points (de -14 en février à -41 en mai), le plus bas niveau depuis la création du sondage en 2016.

En France aussi, les opinions favorables baissent de manière significative (23 points). On constate une tendance similaire au Danemark, en Suède et en Allemagne. 

Les Allemands étaient auparavant les plus favorables à l’égard d’Israël, mais on enregistre un recul de -10 à -24.

Pour cette étude, entre 1 000 et 2 000 personnes dans chaque pays ont été interrogées.

Pour un récent sondage Yahoo News/YouGov, les chercheurs ont demandé « Êtes-vous d’accord avec l’affirmation suivante : Israël est un ‘’État d’apartheid’’ ? »

Les résultats ont montré que 29 % des répondants sont en désaccord, tandis que 20 % estiment que Israël est un État d’apartheid. La majorité des répondants (51 %) se sont dit indécis. 

Le soutien américain reste fort

En revanche, les sondages aux États-Unis montrent que le soutien à Israël y reste fort.

Un sondage Harvard CPS-Harris publié en mai conclut que les deux tiers des Américains imputent la flambée des violences au Hamas. Mais il indique également que la plupart des Américains de moins de 50 ans estiment qu’Israël en est responsable.

Le sondage de mai illustre un fossé générationnel : 60 % des 18-34 ans blâment Israël, tandis que 76 % des plus de 65 ans blâment le Hamas.

Un autre sondage mené par Echelon Insights, une société ciblant les républicains, a conclu de même que la plupart des répondants reprochaient les violences au Hamas. 

Ce sondage montre que les démocrates américains sont plus susceptibles de compatir avec les Palestiniens qu’avec les Israéliens, et que davantage de démocrates imputaient à Israël la récente flambée de violence (20 %) plutôt qu’au Hamas (13 %). 

En revanche, les Républicains, se prononcent majoritairement en faveur d’Israël.

La plupart des personnes interrogées voudraient que l’administration Biden adopte une posture neutre sur Israël (37 %), tandis que 34 % des gens veulent que les États-Unis soutiennent Israël, contre 10 % qui espéraient une position plus critique.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.