Aller au contenu principal

Israël rappelle son représentant au Maroc après des plaintes pour harcèlement sexuel

Le chef du bureau de liaison israélien au Maroc est ciblé par une enquête du ministère des Affaires étrangères dans le cadre de « graves agissements » d’ordre sexuel et financier
David Govrin pilote le bureau de liaison israélien à Rabat depuis janvier 2021 (Twitter/@DavidGovrin)
David Govrin pilote le bureau de liaison israélien à Rabat depuis janvier 2021 (Twitter/@DavidGovrin)
Par
RABAT, Maroc

Le ministère israélien des Affaires étrangères a rappelé David Govrin, le chef de son bureau de liaison à Rabat, ont rapporté mardi 6 septembre des médias israéliens.

Lundi, la télévision publique israélienne KAN a révélé que David Govrin était visé par une enquête de l’inspection générale des Affaires étrangères au sujet de « graves agissements » d’employés du bureau de liaison dans la capitale marocaine.

« L’enquête se concentre sur la conduite du chef de la mission, David Govrin, qui occupait auparavant le poste d’ambassadeur d’Israël en Égypte. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré être au courant du problème et qu’il était en cours de traitement », précise KAN, en ajoutant que les faits en question concernent des « allégations d’exploitation de femmes [marocaines] par un haut représentant de l’ambassade, de harcèlement sexuel et d’atteinte à la pudeur ».

Pour le représentant d’Israël au Maroc, il n’est pas facile de trouver un logement à Rabat 
Lire

La diplomatie israélienne, dont le numéro trois Hagai Bahar s’est déplacé en fin de semaine dernière à Rabat pour s’entretenir avec les employés du bureau de liaison, enquête également sur d’autres faits présumés.

Un cadeau provenant du Palais royal marocain, offert à l’occasion de la fête de l’indépendance d’Israël, le 25 avril, « a disparu ou a été volé et n’a pas été signalé comme prévu », d’après les témoignages reçus par le ministère des Affaires étrangères israélien, ajoute la chaîne de télévision.

Le site d’informations israélienYnet fait état d’une « atmosphère délétère » et d’un « chaos organisationnel » au sein de la mission diplomatique du pays à Rabat.

« Tout le monde est en conflit avec tout le monde »

« Tout le monde est en conflit avec tout le monde », ont indiqué des sources proches du bureau de liaison au média israélien.

Trois employés de l’ambassade, des Marocains embauchés en tant que travailleurs locaux, ont été licenciés sur fond de désaccords avec David Govrin, tandis qu’un diplomate israélien de nationalités marocaine et française a présenté sa démission avant de retourner à Paris.

D’après les mêmes sources, David Govrin serait même en guerre ouverte contre le responsable de la sécurité du bureau de liaison et se dit « heureux » d’avoir porté plainte contre lui.

L’investigation de l’inspection générale des Affaires étrangères israéliennes concerne également un proche de David Govrin, un homme d’affaires nommé Sami Cohen.

Comment la chaîne israélienne i24 News s’est installée au Maroc
Lire

L’homme « est impliqué dans l’organisation d’événements officiel, comme l’accueil de ministres et hauts dignitaires israéliens tels que Guideon Saar [le ministre de la Justice], Ayelet Shaked [la ministre de l’Intérieur], Yaïr Lapid [le Premier ministre] et Meir Cohen [le ministre du Bien-être et des Services sociaux], bien qu’il n’occupe aucune poste officiel ».

David Govrin pilote le bureau de liaison israélien à Rabat depuis janvier 2021, quelques semaines après l’annonce du deal tripartie conclu entre l’administration Trump, le Maroc et Israël, qui prévoit une normalisation des relations bilatérales entre le Maroc et Israël en échange d’une reconnaissance par Washington de la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental.

Pour le moment, les autorités marocaines n’ont pas réagi publiquement à cette affaire, qui pourrait constituer le premier incident diplomatique avec Israël depuis la normalisation actée en décembre 2020.

Après un accord de coopération militaire conclu en novembre 2021, et un accord de coopération économique et commercial signé en février, Israël a annoncé en juin sa volonté de faire venir du Maroc des travailleurs dans les domaines de la santé et de la construction.

Au début de l’été, des officiers de l’armée israélienne ont même participé à African Lion 2022, un exercice militaire mené sur le territoire marocain par le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et les Forces armées royales (FAR).

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.