Aller au contenu principal

Israël : les candidates à l’élection de Miss Univers accusées d’« appropriation de la culture palestinienne »

Les participantes ont été photographiées en train de farcir des feuilles de vigne en robe traditionnelle palestinienne, prétendant découvrir ainsi la culture israélienne
Beatrice Gomez, Miss Philippines, prépare des feuilles de vigne avec des femmes palestiniennes à Eilat (réseaux sociaux)

Les candidates à l’élection de Miss Univers ont suscité l’indignation sur les réseaux sociaux après la publication de photos d’elles dans le cadre d’une campagne de promotion du tourisme en Israël, considérées comme une « appropriation de la culture palestinienne ». 

Dans la série de photos publiée par Beatrice Gomez, Miss Philippines, qui affirme découvrir la culture israélienne, les candidates à l’élection de Miss Univers, vêtues d’une thobe (robe) traditionnelle palestinienne, roulent des feuilles de vigne dans la ville d’Eilat, au bord la mer Rouge.

Traduction : « C’est juste Miss Philippines 2021, candidate à Miss Univers, qui s’approprie des vêtements bédouins et ajoute un emoji chameau (et l’emoji qu’elle a utilisé est un chameau de Bactriane, celui qui est en réalité d’Asie centrale, pas celui auquel elle pensait). »

La candidate a inséré un lien vers la page officielle de Visit Israel avec la légende « Une journée dans la vie des bédouins », afin de promouvoir la culture traditionnelle des bédouins palestiniens en tant qu’élément de la culture collective israélienne.

La candidate ukrainienne Hanna Nepliakh a partagé une photo d’elle préparant des maamoul, une pâtisserie traditionnelle palestinienne, dans une publication similaire. Malgré la popularité et la symbolique de cette pâtisserie fourrée de dattes pour les Palestiniens, Hanna Nepliakh n’a pas mentionné la Palestine, indiquant plutôt : « Nous nous sommes arrêtées dans une colonie bédouine en Israël et nous nous sommes plongées dans leur culture et leurs traditions. »

Dans une autre vidéo, on voit les candidates danser avec des femmes locales qui chantent et jouent des airs traditionnels palestiniens. 

Traduction : « Cette vidéo de Miss Philippines 2021 est une publicité pour Visit Isr*el. Elles portent des vêtements traditionnellement palestiniens, chantent des chansons folkloriques traditionnelles palestiniennes, tandis que sur d’autres images, elles roulent des feuilles de vigne, un plat traditionnel palestinien. Arrêtez de voler notre culture. »

La visite des candidates dans la ville bédouine marquait la fin de leur tournée en Israël, qui a débuté à Jérusalem occupée et s’est achevée à Eilat, où le concours de Miss Univers se tiendra le 13 décembre.

La ville d’Eilat a été construite sur les ruines d’une petite ville de pêcheurs palestiniens, Um al-Rashrash, au cours de la Nakba, la « catastrophe » (en arabe) lors de laquelle près de 750 000 Palestiniens ont été expulsés de leurs villes et villages par les milices sionistes en 1948.

De nombreux internautes ont accusé Israël d’« effacer l’existence des autochtones » et dénoncé « la promotion des forces d’occupation par l’appropriation culturelle ». 

Traduction : « C’est vraiment dégoûtant. Alors qu’ils poursuivent leur nettoyage ethnique à l’encontre des habitants de cette terre, ils volent leur culture, leur nourriture et la présentent au monde comme les leurs. Jusqu’où peuvent-ils aller ? »

Traduction : « Ces robes et cette nourriture sont des coutumes culturelles palestiniennes. Israël est l’État colonial qui se rend coupable de vol et d’effacement en revendiquant cette culture comme étant la sienne. Si vous ne faites pas la distinction, vous participez joyeusement au nettoyage ethnique intentionnel des Palestiniens. »

Beaucoup y ont vu une opportunité de « dissimuler l’occupation » et d’occulter les réalités vécues par les bédouins palestiniens.

https://twitter.com/Binthanina/status/1467263866220335105

Traduction : « Une journée dans la vie des bédouins palestiniens, ce sont aussi des démolitions de maisons et des expulsions forcées de votre terre natale par des soldats israéliens, ceux-là mêmes qui vous protègent lors de votre visite, lol. »

Traduction : « Vous allez aussi être incarcérées par les forces d’occupation israéliennes et voir votre maison démolie ? Parce que ça fait aussi partie de cette vie. »

Traduction : « C’est horrible de participer au nettoyage ethnique commis par le pays hôte du concours et de l’ignorer, mais le fait de promouvoir le régime d’apartheid tout en portant les vêtements traditionnels des victimes du nettoyage ethnique est d’un tout autre niveau de laideur. C’est honteux, indécent et, pour être honnête, difficile à avaler. »

Depuis plusieurs décennies, les communautés bédouines palestiniennes sont la cible de politiques israéliennes destructrices dans le cadre de ce qu’un haut responsable du ministère israélien de la Défense a décrit comme une « purge » à l’encontre des bédouins palestiniens.

En octobre, Mandla Mandela, petit-fils de l’ancien président sud-africain, a appelé toutes les anciennes Miss Afrique du Sud à boycotter l’événement pour protester contre « l’occupation et le traitement infligé aux Palestiniens par le régime d’apartheid israélien ». 

Middle East Eye a contacté le concours Miss Univers pour savoir si des bédouins palestiniens avaient été impliqués et pourquoi cette activité avait été organisée, mais n’a pas reçu de réponse. 

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.