Aller au contenu principal

Les déclarations du commandant de la police de Dubaï en faveur d’une « invasion du Qatar » suscitent la controverse

Les tweets de Dhahi Khalfan appelant à l’invasion du Qatar et à la normalisation des liens avec Israël ont provoqué un tollé
Certains ont qualifié le tweet de menace pour la sécurité publique et demandé à Twitter de prendre des mesures (AFP)

Le général Dhahi Khalfan, chef des services de sécurité et de police de Dubaï, a suscité la controverse en appelant à une invasion du Qatar et à la normalisation des liens avec Israël dans une série de tweets. 

Les Émirats arabes unis ainsi que l’Arabie saoudite, Bahreïn et l’Égypte ont coupé tous les liens diplomatiques, de transport et commerciaux avec le Qatar en 2017 après avoir accusé le pays de soutenir le terrorisme. Doha a rejeté cette accusation. 

Les quatre pays ont ensuite élaboré une liste conjointe d’exigences que le Qatar devait respecter dans un délai de dix jours, notamment la rupture des liens diplomatiques avec l’Iran et la fermeture d’Al Jazeera, de ses chaînes affiliées et d’autres médias financés par le Qatar, entre autres.

tweet

Traduction : « Une invasion arabe du Qatar… et l’arrestation d’un jeune garçon… mettront fin à de nombreuses questions… Il suffit de mettre au pouvoir au Qatar quelqu’un qui le mérite et qui entrera en réconciliation avec Israël… et tout s’arrêtera. »

tweet 2

Traduction : « Si le mot “courage” avait une quelconque signification pour vous, vous n’auriez pas parlé de mobiliser les pays arabes face à un pays selon vous tout petit. Cette faiblesse que vous avez ne peut pas être compensée par le biais des Janjaouids… »

tweet 3

Traduction : « Lorsque vous appelez à l’invasion du tout petit Qatar, vous avouez que les quatre “pays bloqueurs” n’ont pas réussi à envahir le Qatar et qu’il leur faut une alliance encore plus grande. Globalement, [le dirigeant émirati Mohammed] ben Zayed sait que le Qatar n’achète pas d’armes et de missiles pour les mettre dans des musées. »

Certains ont qualifié le tweet de menace pour la sécurité publique et demandé à Twitter de prendre des mesures.

tweet

Traduction : « Comment se fait-il que Twitter autorise de tels tweets qui constituent une menace claire et explicite pour la sécurité publique ? Y aura-t-il des mesures du côté de Twitter ou fermeront-ils les yeux sur ce type de tweets et les autres tweets similaires qui sont passés inaperçus ? »

Plus tôt, Khalfan a également suscité une controverse en demandant la normalisation des relations avec Israël.

« Ne pas reconnaître Israël n’a aucun sens, Israël est un État construit sur le savoir, la prospérité et l’établissement de relations avec tous les pays du monde développé », a déclaré le général dans un tweet. « Qui êtes-vous pour ne pas reconnaître une nation ayant le statut international d’Israël… »

Dans un autre tweet, Khalfan a demandé l’utilisation du terme d’« ami israélien » au lieu de celui d’« ennemi israélien ».

tweet

Traduction : « Au lieu d’utiliser le terme d’“ennemi israélien”, utilisez le terme d’“ami israélien”… Où est le problème ? »

Auparavant, Khalfan avait déclenché une controverse en ligne en demandant à Doha de renoncer à l’organisation de la Coupe du monde de football.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.