Aller au contenu principal

Essebsi prête serment en tant que nouveau président de la Tunisie

Essebsi promet d’être le «président de tous les Tunisiens, sans exception»
Le nouveau président tunisien Béji Caïd Essebsi lors de la cérémonie d’investiture à Tunis, le 31 décembre 2014 (AA)

Béji Caïd Essebsi a prêté serment mercredi en tant que président de la Tunisie, quatre ans après la révolution populaire qui a renversé l’autocrate Zine el-Abidine Ben Ali.

S’adressant aux parlementaires récemment élus, Essebsi a promis d’être le « président de tous les Tunisiens, sans exception » et de préserver l’unité nationale.

« La Tunisie n’a aucun futur sans la réconciliation entre ses institutions politiques et l’harmonie des différentes composantes de la société civile », a-t-il ajouté.

Il s’est engagé à atteindre « les objectifs de la révolution », à rétablir la sécurité et combattre le terrorisme.

Suite à la cérémonie, Essebsi s’est rendu au palais de Carthage pour la passation de pouvoirs avec son prédécesseur, Moncef Marzouki.

Essebsi, qui fut le porte-parole du parlement sous Ben Ali, a battu Marzouki lors du deuxième tour des élections présidentielles tenues le 21 décembre dernier, remportant 55,68% des suffrages.