Aller au contenu principal

Dans un sketch raciste, une célèbre actrice égyptienne se moque des Soudanaises

La diffusion d’une émission du Ramadan présentant une scène jouée par une comédienne égyptienne grimée de noir a provoqué la colère des Soudanais
Scène dans le minibus où se déroule la caméra cachée avec l’actrice égyptienne Shaimaa Seif (capture d’écran)
Par

Dans un épisode de l’émission satirique « Shaklabaz », diffusée pendant le Ramadan sur la chaîne saoudienne MBC, une célèbre actrice égyptienne a suscité une polémique en se présentant le visage maquillé en noir. 

La scène se passe dans un minibus dans lequel Shaimaa Seif tente d’ennuyer des passagers en élevant la voix, en prononçant des mots inintelligibles censés parodier l’accent soudanais, puis en demandant un baiser à des passagers avant de révéler sa véritable identité.

Dans la vidéo, l’actrice se fait passer pour une Soudanaise « vulgaire » et « irrespectueuse » qui consomme de l’alcool et essaie de voler un téléphone. La scène a provoqué une vague de critiques à l’encontre de Shaimaa Seif. 

Des internautes soudanais ont exprimé leur colère, jugeant la scène « raciste » et « insultante » envers la femme soudanaise. 

Traduction : « C’est dégoûtant. Nous étions censés être des Arabes qui se soutiennent. Shaimaa Seif et celui qui a écrit ce ‘’sketch’’ devraient faire face aux conséquences de cet acte horrible. Le blackface [forme théâtrale américaine où un comédien blanc incarne une caricature stéréotypée de personne noire] et le racisme dans notre pays sont réels et sont télévisés en tant que ‘’comédie’’. Ayez un peu de respect »

Une des internautes se demande si cette scène était « intentionnelle » pour dénigrer « les kandakas du Soudan durant la révolution », ces Soudanaises qui ont pris part aux manifestations contre Omar el-Béchir, appelées ainsi en comparaison avec les reines de l’ancienne Nubie.

Traduction : « L’épisode de Shaklabaz sur le peuple soudanais était drôle mais pas comique. C’était drôle parce que les médias égyptiens sont descendus au plus bas niveau. Je me suis demandée s’il était intentionnel de dénigrer les kandakas du Soudan durant la révolution ou s’il s’agissait simplement d’un des épisodes récurrents de stupidité dans les médias égyptiens ? »

Traduction : « Ceci est l’image réelle des femmes soudanaises que vous avez essayé de discréditer dans l’émission de télévision #Shaklabaz jouée par #ShaimaaSeif dans cette scène dégoûtante la montrant consommant de d’alcool dans les transports en commun. Honte sur vous #mbc honte sur #mbcmasr pour avoir diffusé ça »

Les internautes ont aussi appelé à boycotter la filiale de la chaîne saoudienne MBC Masr (MBC Égypte) avec le hashtag #BoycottezMbcMasr 

Traduction : « Pour ceux qui vivent encore au XIXe siècle #BoycottezMBCMasr #BoycottezÉmissionShaklabaz. Vous ne comprenez pas quel est le problème avec le ‘’blackface’’ ? Voici pourquoi c’est si offensant »

Devant l’ampleur de la polémique, la comédienne égyptienne s’est exprimée dans une interview accordée au média Erem News. « Je n’ai jamais eu l’intention d’insulter le peuple soudanais ni les personnes avec la peau noire. L’émission est une comédie et son but est de faire rire, sans plus », s’est-elle justifiée. « Je présente mes excuses si j’ai offensé les spectateurs et j’insiste sur le fait que ce n’était pas volontaire. »

Une plainte a été déposée contre la comédienne par le vice-président du Syndicat des journalistes égyptiens auprès de l’Autorité nationale égyptienne des médias, qui gère les médias publics égyptiens, affirmant que « ses excuses n’étaient pas suffisantes ». 

L’année passée, durant le mois de Ramadan, une série égyptienne a provoqué un incident diplomatique entre l’Égypte et le Soudan. Cette production avait diffusé des scènes présentant le Soudan comme un « terreau fertile pour le terrorisme ».