Aller au contenu principal

Quatre destinations arabes parmi les cent plus belles

Avoir le « sentiment de faire l’expérience de l’extraordinaire » est, selon l’hebdomadaire américain Time, ce qui fait les plus belles destinations mondiales, compilées dans ce classement 2019
Jebel Shayib, dans le Sinaï, Égypte (Red Sea Mountain Trail)
Par

Parmi les cent plus belles destinations mondiales de l’année 2019, quatre se trouvent dans des pays arabes, selon le classement annuel de l’hebdomadaire américain Time.

Dans ce classement qui se répartit en trois catégories – « où se rendre », « où être hébergé » et « où boire et manger » – le critère le plus important n’est pas le facteur « quantité d’argent dépensée » ou le « nombre de kilomètres parcourus », expliquent les spécialistes du Time, mais le « sentiment de faire l’expérience de l’extraordinaire ».

D’autres facteurs clés entrent ensuite en ligne de compte comme la qualité de l’accueil, l’originalité du site, la durabilité, l’innovation et l’influence des destinations.

Le Quranic Park de Dubaï

Le Quranic Park de Dubaï [parc coranique] aux Émirats arabes unis, qui a ouvert en avril 2019, fait partie des quatre destinations arabes de référence selon Time.

Inspirés du Coran, les jardins du parc mettent en scène des plantes, des lieux ou des événements mentionnés dans le Coran. Le but de la ville de Dubaï à travers ce parc thématique, explique le magazine, est d’offrir une « passerelle » entre cultures et de promouvoir la tolérance.


Le musée national du Qatar

Le Musée national du Qatar dessiné par l’architecte français Jean Nouvel et inspiré de la forme des roses du désert, avec des dizaines de grands disques s'enchevêtrant les uns dans les autres, a ouvert en mars et offre aux visiteurs une immersion dans l’histoire de la péninsule Arabique grâce à ses écrans vidéo immersifs et dioramas.

La « rose des sables » du Qatar, un musée entre mer et désert signé Jean Nouvel
Lire

Avec son entrée composée de 114 fontaines sculptées dans un lagon de 900 mètres de long et ses galeries d’expositions de 1,5 km, l’édifice situé sur la corniche de la capitale qatarie rejoint la Bibliothèque nationale et le Musée de l’art islamique sur la liste des bâtiments phares construits récemment à Doha.

Censé célébrer, selon ses responsables, le passé bédouin du pays et son présent profondément marqué par les ressources pétrogazières, le Musée national reflète aussi l’immense richesse, l’ambition démesurée ainsi que la volonté de l’émirat de se démarquer de ses voisins aux yeux de la communauté internationale malgré son isolement.

La randonnée de la mer Rouge en Égypte

La randonnée de la mer Rouge en Égypte est un nouveau parcours de randonneurs qui se passionnent pour le « tourisme communautaire » et dont le but est d’aider à préserver l’héritage et le mode de vie des bédouins du Sinaï, souligne Time

Le voyage dure une dizaine de jours, sur un parcours de près de 170 kilomètres où les randonneurs sont accompagnés de bédouins qui leur offrent de plonger dans les traditions tribales culturelles et culinaires du Sinaï.

L’hôtel Hyatt Regency Aqaba

La quatrième destination arabe de ce classement se trouve dans la catégorie « où être hébergé » : l’hôtel Hyatt Regency Aqaba dans la station balnéaire d’Aqaba en Jordanie. À deux heures de route du site de la ville antique de Petra, cette toute nouvelle propriété de la chaîne Hyatt comprend une marina et un parcours de golf de dix-huit trous.

Piscine du Hyatt Regency à Aqaba, en Jordanie (Hyatt Regency)