Aller au contenu principal

Tempête dans le showbiz au Maroc : Dounia Batma inculpée pour diffamation sur internet

Une célèbre chanteuse est accusée d’avoir mené des campagnes sur Instagram et Snapchat dénigrant et attaquant d’autres stars marocaines 
Dounia Batma est populaire dans le monde arabe, en particulier dans les pays du Golfe (Facebook)

La chanteuse marocaine Dounia Batma a été inculpée lundi et interdite de quitter le Maroc pour liens présumés avec des comptes Instagram et Snapchat anonymes qui calomnient et colportent des rumeurs sur d’autres stars marocaines.

Selon l’agence officielle MAP, le juge d’instruction du tribunal de première instance de Marrakech a décidé de poursuivre la chanteuse de 28 ans, ainsi que sa sœur, pour « participation à l’accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer ».

Le juge d’instruction a ordonné le dépôt d’une caution de 400 000 dirhams (environ 37 000 euros).

« Hamza monbb » au centre du scandale

Selon la presse locale, la star, qui vit entre le royaume et Bahreïn, a été interdite de quitter le territoire. Son procès doit débuter le 10 février. 

Selon le magazine Tel Quel, « le contenu des publications des comptes ‘‘Hamza monbb’’ a valu plusieurs plaintes aux administrateurs »

Dounia Batma est soupçonnée de figurer parmi les instigateurs de comptes Instagram et Snapchat anonymes, aujourd’hui supprimés, qui diffusaient jusqu’à il y a peu des conversations privées attribuées à d’autres artistes, photos intimes et rumeurs. Ce qui a valu à ces comptes plusieurs plaintes et l’ouverture d’une enquête. 

Témoignage accablant d’une youtubeuse

Selon le site H24 Info,  « ‘’Hamza monbb’’ est le nom du compte Instagram qui a semé la panique dans les rangs des célébrités marocaines pendant plusieurs mois. Les administrateurs s’amusaient à violer la vie privée des stars et des vedettes en publiant des informations personnelles et des photos compromettantes de ces dernières sur les réseaux sociaux ».

Le magazine Tel Quel explique que l’arrestation des sœurs Batma « survient après le témoignage de la youtubeuse Soukaina Glamour. D’après cette dernière, le compte colporteur de rumeurs et ragots sur le showbiz marocain serait géré par le duo Batma, afin de nuire à ses adversaires dans la scène musicale et de ruiner leur réputation ».

D’après le même magazine, « le contenu des publications des comptes ‘‘Hamza monbb’’ a valu plusieurs plaintes aux administrateurs. La dernière en date est celle de la chanteuse marocaine Saida Charaf. Début septembre, cette dernière a décidé de poursuivre le compte anonyme pour diffamation suite à la publication de captures d’écran d’une conversation qui lui est attribuée. Le parquet a depuis ouvert une enquête ».

Arrestations en série

« Le compte a également été vivement critiqué après avoir posté des photos intimes de la journaliste marocaine Meriem Said. La publication de ces photos avait valu à la jeune femme son poste d’animatrice sur la chaîne MBC. Le compte anonyme a aussi posté une photo des documents personnels de Chafiq Lafid, travesti arrêté à Marrakech le 31 décembre [2018] ».

D’autres personnes mises en cause dans cette affaire ont été placées en détention au cours de ces derniers mois, d’après des médias marocains. 

Chanteuse populaire dans le monde arabe, en particulier dans les pays du Golfe, Dounia Batma est originaire de Casablanca, où elle a grandi dans une famille d’artistes. 

Finaliste de l’émission « Arab Idol » en 2012, elle est très active sur les réseaux sociaux, en particulier sur Instagram où elle compte 5,4 millions de fans. 

Son dernier clip, Nadmana, publié il y a deux mois, cumule près de 10 millions de vues sur Youtube.