Aller au contenu principal

La télévision d'État saoudienne justifie la destruction d’avions de ligne qataris

Le commentaire de l’animation produite par Al-Arabiya, qui montre un avion de combat saoudien tirer sur un avion de transport de passagers de la Qatar Airways, affirme que le « droit international » autorise la destruction d’appareils violant l'espace aérien d’un pays
Un Airbus A350 XWB de la compagnie Qatar Airways (Reuters)
Par

La chaîne de télévision d'État saoudienne Al-Arabiya a produit une vidéo montrant les possibles conséquences de l’entrée d'un avion de ligne qatari dans l'espace aérien saoudien : celui-ci est ciblé par un missile saoudien en plein vol.

Dans cette courte animation diffusée il y a quelques jours, on peut voir un avion de ligne de la compagnie Qatar Airways pénétrer dans l'espace aérien saoudien avant d'être forcé d’atterrir par un avion de chasse saoudien.


Une voix off indique que, « selon le droit international, un État qui interdit l’accès à son espace aérien a le droit de traiter tout avion qui viole l’interdiction de la manière qu'il le souhaite ».

« Les options, dans ce cas, peuvent être le déploiement d'un avion de chasse pour forcer l’appareil en question à atterrir, suivi de poursuites judiciaires contre l'équipage sous divers chefs d’accusation. »

Ou bien, poursuit le commentaire, « le droit international autorise également les États à détruire tout appareil violant leur espace aérien, le classant comme cible légitime, en particulier s’il survole des zones militaires ».

Début juin, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l'Égypte et Bahreïn ont imposé un blocus commercial et économique au Qatar, officiellement pour son soutien au terrorisme, une accusation démentie par Doha.

La publication de la vidéo – et ses implications pour les avions transportant des passagers non armés – a été condamnée par de nombreux utilisateurs de Twitter.

Traduction : « Bombarder un avion civil !!!! Comment cela s'appelle-t-il ? Propager la pensée terroriste, non ??? »

Traduction : « Après avoir diffusé de telles vidéos et menacé de faire usage de la violence, [la question est] maintenant, qui sont les terroristes ? »

Afin de stimuler le tourisme, le Qatar a annoncé la semaine dernière la levée des visas pour les citoyens de 80 pays.

Le PDG de Qatar Airways, Akbar al-Baker, a indiqué que sa compagnie, qui prévoit cette année d'étendre son réseau à 62 nouvelles destinations, serait l’un des principaux bénéficiaires de cette nouvelle mesure.

« Cette annonce historique intervient à un moment d'importance historique, alors que certains pays de la région ont décidé de fermer leurs cieux et leurs frontières, le Qatar a au contraire ouvert les siens », a-t-il déclaré.

Traduit de l’anglais (original).