Aller au contenu principal

La Turquie va libérer 38 000 prisonniers pour faire de la place aux putschistes présumés

Les prisonniers qui ont purgé au moins la moitié de leur peine seront libérés dans un contexte de craintes au sujet de la surpopulation carcérale
Des partisans de Recep Tayyip Erdoğan en face d’un écran affichant un portrait du président turc (AFP)

La Turquie va accorder une libération anticipée à environ 38 000 prisonniers ayant commis des crimes avant le 1er juillet, a déclaré mercredi le ministre de la Justice Bekir Bozdağ, alors qu’on signale une surpopulation carcérale après le coup d’État manqué.

Bekir Bozdağ a déclaré dans une série de messages sur Twitter que cette initiative n’était « pas une amnistie » et que les condamnés n’étaient pas graciés mais libérés sur parole.

Elle ne s’appliquera pas aux condamnés pour meurtre, terrorisme ou atteinte à la sécurité de l’État, ni aux milliers de personnes emprisonnées après le putsch du 15 juillet.

« Cette mesure concerne les crimes commis avant juillet 2016. Les crimes commis après le 1er juillet 2016 sont exclus de son champ d’application », a déclaré Bekir Bozdağ. « En conséquence, environ 38 000 personnes seront libérées de prison en premier lieu. »

Ce calendrier signifie qu’il est impossible qu’une quelconque personne détenue pour sa participation au coup d’État puisse être libérée dans le cadre de cette libération conditionnelle de masse.

Il a été rapporté dans les médias turcs que les prisons souffraient d’une grave surpopulation due à l’afflux de dizaines de milliers de prisonniers au lendemain du coup d’État raté du 15 juillet.

Selon les responsables turcs, plus de 35 000 personnes ont été arrêtées depuis la tentative de coup d’État, bien que presque 11 600 d’entre elles aient été libérées depuis.

La libération des condamnés non impliqués dans le coup d’État fera vraisemblablement de la place pour les comploteurs présumés qui font encore face à leur procès et à de lourdes peines de prison.

Cependant, Bekir Bozdağ n’a pas exposé les motivations à l’origine de cette décision.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.