Aller au contenu principal

Plateau du Golan : pourquoi est-il si important ?

Donald Trump a appelé ce jeudi à la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur ce territoire pris à la Syrie. MEE se penche sur la situation de ce plateau stratégique
Des druzes assis sur le plateau du Golan occupé par Israël (Reuters)

Le plateau du Golan est officiellement reconnu comme appartenant à la Syrie depuis que le pays a acquis son indépendance en 1944. Malgré de nombreuses guerres, revendications et contre-revendications, la communauté internationale continue de considérer cette magnifique région riche en ressources comme faisant partie de la Syrie.

Cependant, jeudi, le président des États-Unis, Donald Trump, a tenté de changer cette situation en affirmant que Washington devrait « reconnaître pleinement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan ».

Reconnaître officiellement l’annexion par Israël du plateau du Golan marquerait une rupture dans des décennies de politique étrangère américaine et irait à l’encontre du consensus international.

Quel est le statut du plateau du Golan ?

Le Golan est un plateau stratégique chevauchant Israël et la Syrie et dominant le sud du Liban. Israël s’en est emparé lors de la guerre des Six Jours en 1967 et l’a ultérieurement annexé, une initiative jamais reconnue par la communauté internationale.

La partie occupée du Golan désigne les deux tiers occidentaux du plateau géologique du Golan, ainsi que la partie du mont Hermon occupée par Israël.

Le Golan est reconnu comme faisant partie de la Syrie par l’ONU. La résolution 242 des Nations unies appelle Israël à se retirer du Golan et des autres territoires qu’il occupe depuis 1967, y compris Gaza et la Cisjordanie.

Cependant, Israël a refusé à plusieurs reprises de le faire et a déclaré en 1981 l’annexion officielle du territoire.

Des chars israéliens de fabrication française en action sur cette photo prise en juin 1967 pendant la guerre sur le plateau du Golan (AFP)
Des chars israéliens de fabrication française en action sur cette photo prise en juin 1967 pendant la guerre sur le plateau du Golan (AFP)

Depuis 1974, la Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement (FNUOD) surveille le cessez-le-feu entre la Syrie et Israël et patrouille sur la ligne de démarcation entre les zones du Golan contrôlées par la Syrie et celles contrôlées par Israël. 

Après la mise en place d’un cessez-le-feu en 1967, Israël a commencé la construction de colonies de peuplement sur le plateau et y a déplacé des colons, en violation du droit international.

À la fin des années 2000, des discussions secrètes ont eu lieu entre la Syrie et Israël, lesquelles auraient notamment évoqué la possibilité d’un retour de ce territoire à Damas en échange d’un accord de paix.

Cependant, les négociations se sont effondrées lorsqu’Israël a lancé sa guerre à Gaza en 2009.

Qui vit sur le plateau du Golan ?

La guerre de 1967 a contraint des centaines de milliers de Syriens à fuir le Golan pour se réfugier dans d’autres régions de Syrie. La population de la région est désormais composée d’un mélange d’Arabes syriens et de colons israéliens.

Depuis que la guerre a éclaté en Syrie en 2011, certains Syriens du Golan ont acquis la citoyenneté israélienne, bien que la grande majorité la rejette.

Des habitants druzes du village d’Ein Qiniye, situé sur le plateau du Golan sous occupation israélienne, brandissent des drapeaux syriens alors qu’ils manifestent lors d’un rassemblement marquant le Jour de l’indépendance de la Syrie (AFP)
Des habitants druzes du village d’Ein Qiniye, situé sur le plateau du Golan sous occupation israélienne, brandissent des drapeaux syriens alors qu’ils manifestent lors d’un rassemblement marquant le J

Les druzes non-citoyens sont considérés par le gouvernement israélien comme des « résidents permanents », mais ils ne peuvent pas participer aux élections ni voyager avec un passeport israélien.

Pourquoi le plateau du Golan est-il si important ?

On estime que le plateau du Golan fournit environ un tiers des réserves d’eau douce d’Israël. L’eau du Golan s’écoule vers le lac de Tibériade et le Jourdain.

Comparé à d’autres régions occupées par Israël qui peuvent avoir une importance essentiellement stratégique ou culturelle, le conflit autour du Golan est fortement motivé par ses ressources.

Golan

En tant qu’unique frontière terrestre entre Israël et la Syrie, le territoire revêt également une importance stratégique.

Ces dernières années, le Golan a parfois été touché par des missiles et autres projectiles tirés depuis la Syrie, et Israël a riposté contre des cibles syriennes et iraniennes.

Au début du mois de mai dernier, un certain nombre de positions dans le Golan ont été touchées par ce qui serait, selon Israël, des missiles iraniens tirés depuis la Syrie.

Israël a affirmé qu’en raison de la menace persistante de l’Iran, de la Syrie et de son allié libanais, le Hezbollah, le maintien de son contrôle sur le Golan était vital pour sa sécurité.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.