Aller au contenu principal

VIDÉO : La police irakienne retire la ceinture d'un enfant candidat à l’attentat-suicide

Le garçon a dit à la police qu'il avait fui la ville de Mossoul, sous contrôle de l’État islamique, et avait été enlevé par des hommes masqués qui ont placé le gilet d’explosifs sur lui
Les forces de sécurité kurdes retiennent le garçon, estimé ne pas être âgé de plus de douze ans (Reuters)
Par

Les forces de sécurité de la ville irakienne kurde de Kirkouk ont déjoué dimanche une attaque commise par un très jeune adolescent, qui aurait tenté de se faire exploser dans un quartier résidentiel avec un gilet d'explosifs dissimulé sous un maillot de football surdimensionné.

Quelques heures seulement après qu’un autre attentat, sans lien avec le premier, dans une mosquée chiite à proximité a blessé trois personnes, les images de la scène de cet incident montrent des policiers entourant le garçon, qui pourrait être âgé de 12 ans, avant de lui retirer un gilet d'explosifs.

Sur la vidéo, le garçon s’est mis à pleurer et à crier après que le gilet lui a été enlevé pendant que des agents de sécurité faisaient cercle autour de lui.

Lors de son interrogatoire, le garçon a déclaré à la police qu'il avait été contraint de tenter cet attentat par une bande d'hommes masqués. Ils l’auraient enlevé et forcé à enfiler le gilet d'explosifs, a indiqué un responsable du renseignement de Kirkouk à l'agence d’informations AP.

Selon le brigadier Chato Fadhil Humadi, le garçon est arrivé à Kirkouk il y a une semaine, après avoir été déplacé de sa ville natale, Mossoul, ville occupée par l’EI, à cause des opérations militaires lancées dans la région.

Cet attentat a été déjoué un jour après qu’un enfant de 14 ans au plus s’est fait exploser en pleine fêtes de mariage dans la ville turque de Gaziantep, tuant 54 personnes.

Plus de la moitié des victimes étaient des enfants de moins de 14 ans, a déclaré lundi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Traduction : Incroyable moment : Des officiers de police irakiens essayent de désarmer un enfant, 13, portant un maillot de football de #Messi avec une ceinture d’explosifs.

Des officiels de la sécurité ont imputé l’attaque à l’État islamique.

Traduit de l’anglais (original) par Dominique Macabies.