Aller au contenu principal

VIDÉO : Le clip qui casse les idées reçues sur l'Algérie

Attirer l'attention sur un pays boudé par les touristes : voilà l'objectif du globe-trotter-blogueur Tolt qui après l'Iran, a choisi l'Algérie
Des paysages à perte de vue : un des atouts touristiques de l'Algérie, le plus grand pays d'Afrique (capture d'écran)

ALGER - Des ruines de Tipasa au désert de l’Ahaggar en passant par les montagnes de Chréa : si l’Algérie, le plus grand pays d’Afrique, est réputée pour ses paysages variés, immenses et sauvages, ces derniers sont rarement mis en valeur, le pays étant – il faut le reconnaître – peu tourné vers le tourisme.  

En 2009, les autorités avaient bien essayé de promouvoir la destination par une vidéo, « Algérie, le plus beau secret », et en 2015, Yann Arthus-Bertrand avait lui aussi mis en avant la beauté et la variété des paysages avec son « Algérie vue du ciel ».

Malgré tout cela, l’Algérie reste méconnue et victime de nombreuses idées reçues. C’est à ces idées reçues que le voyageur-blogueur Tolt a choisi de s’attaquer dans sa vidéo « N’allez pas en Algérie ».

Le réalisateur spécialisé dans le voyage a passé deux semaines en Algérie et a voulu « rétablir la vérité, ou plutôt [sa] vérité en tant que touriste ».

La vidéo rappelle que si le désert du Sahara occupe un peu plus de 80 % du territoire, le pays a bien d’autres vues à offrir. Patios mauresques, édifices religieux, panoramas maritimes… En trois minutes, il fait défiler scènes urbaines et paysages sauvages et rappelle que « l’Algérie a plusieurs sites archéologiques magnifiques ».

Vue sur les montagnes de Chréa (Tolt)

Il tente ensuite à l’aide de superbes images de démonter d’autres clichés, comme « L’Algérie est un pays dangereux », « L’Algérie n’a pas de gastronomie » ou encore « Les Algériens sont rétrogrades » ou « Les Algériens n’aiment pas les Occidentaux – surtout les Français ».

« On pourrait effectivement penser qu’il existe une certaine amertume, du fait de la colonisation. Mais pour être honnête, ce n’est pas du tout ce que j’ai vécu, au contraire », explique-t-il. « Tous les Algériens rencontrés au cours de notre voyage étaient contents d’échanger avec des Français, de voir que nous étions là pour visiter leur pays, dont ils sont si fiers. »

Ce qui n’empêche pas le voyageur, qui donne aussi des conseils pratiques, d’être lucide : il explique bien notamment, que les poubelles polluent souvent les décors, que les ruines sont assez mal protégées ou que les jeunes vivent leurs idylles un peu en cachette.

Cela dit, une autre réalité existe : les filles font du sport en short, les gens ne mangent pas du couscous à tous les repas et une grande majorité d’entre eux parlent au moins deux langues voire plus, et (surtout ?) l’Algérie n’est pas un pays plus dangereux qu’un autre ! D’ailleurs, comme le rappelle Tolt, « les événements récents tendent à prouver qu’on n’est pas plus en sécurité à Paris ou à Berlin. »

Avant l’Algérie, le globe-trotter avait aussi réalisé une vidéo sur les idées reçues... en Iran.