Aller au contenu principal

Emmanuel Macron doit cesser de se plier aux bigots et faire preuve d’un fort leadership moral

Une vingtaine d’organisations réunissant de jeunes Européens appellent le président français à cesser de susciter la haine et à adhérer aux principes chéris par la France : Égalité, Liberté, Fraternité
« Il vous incombe de cultiver la compréhension au sein de la population et de contrer les dangereuses formes de polarisation en France et dans le monde », écrivent 23 organisations européennes au président français Emmanuel Macron (AFP)

En tant qu’organisations qui ont passé des décennies à construire la paix et à rassembler des personnes de différents horizons, de toutes confessions et d’aucune, nous vous demandons, ainsi qu’à votre gouvernement, de reconsidérer l’assaut unilatéral contre les musulmans, l’islam et le prophète Mohammed (que la paix soit sur lui).

Vos propres propos et actions vont à l’encontre du principe de laïcité, ainsi que de la Constitution française de 1958

L’horrible meurtre de M. Samuel Paty et l’attaque odieuse contre un lieu de culte à Nice ont suscité la condamnation et l’empathie des personnes du monde entier. C’est un moment où les citoyens français se sont tournés vers vous et attendaient que vous fassiez preuve d’un leadership moral fort.

Malheureusement, il n’y a eu ni sagesse ni leadership moral dans votre réponse. Le fait de diffamer l’islam et vos propres citoyens musulmans, de fermer les mosquées conventionnelles ainsi que les organisations musulmanes et de défense des droits humains, et d’utiliser cela comme une occasion pour susciter davantage de haine, a donné un encouragement supplémentaire aux racistes et aux extrémistes violents.

Politique opportuniste

Vos propres propos et actions vont à l’encontre du principe de laïcité ainsi que de la Constitution française de 1958, qui dispose que la France « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances [ou leur absence] ».

Votre utilisation des mécanismes étatiques et des services de sécurité de l’État français pour répandre des accusations sans fondement et diffamatoires, perquisitionner des organisations civiques, fermer des mosquées et dissoudre des organisations légitimes, est symptomatique du malaise sous-jacent dans les institutions politiques françaises et va à l’encontre des principes fondamentaux d’Égalité, de Liberté et de Fraternité.

La criminalisation du travail fait pour lutter contre l’islamophobie créera un dangereux précédent, selon lequel on sélectionnera les groupes religieux et racialisés à protéger, et ceux à déshumaniser et dont on peut voler les libertés

En effet, ce comportement opportuniste et cette récupération politique portent atteinte au principe de l’État de droit et transparaissent à travers la fermeture d’associations, guidée par des motivations politiques et sans procédures juridiques valables, constituant une violation directe de l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme (liberté de pensée, de conscience et de religion).

Il s’agit d’un comportement fondé sur des accusations non juridiques et mené en toute impunité. La criminalisation du travail fait pour lutter contre l’islamophobie créera un dangereux précédent, selon lequel on sélectionnera les groupes religieux et racialisés à protéger, et ceux à déshumaniser et dont on peut voler les libertés.

Nous toutes et tous en Europe connaissons très bien les terribles conséquences à grande échelle que peuvent entraîner de telles actions visant une minorité religieuse.

Adopter les politiques des xénophobes

Vous semblez avoir oublié que vous êtes arrivé au pouvoir sur les espoirs et les rêves de jeunes français et françaises qui cherchaient une nouvelle approche des relations raciales et religieuses. Adopter les politiques de xénophobes et se plier aux bigots ne sert qu’à renforcer les divisions en France entre les communautés et à saper la démocratie de longue date du pays.

Le terrain moral sur lequel nous vous invitons est celui du rejet de la haine, de la marginalisation et de la rhétorique qui divise, pour, à la place, utiliser votre leadership afin de rassembler les gens.

Il vous incombe de cultiver la compréhension au sein de la population et de contrer les dangereuses formes de polarisation en France et dans le monde. La main de l’amitié des organisations européennes, en particulier des mouvements de jeunesse et d’étudiants, est depuis longtemps tendue. La prendre serait un service à la France et à ses précieux principes, ainsi qu’au reste du monde.

Liste des signataires :

  • African Diaspora Youth Forum in Europe (ADYFE)
  • Forumi Rinor Islami (FRI) North Macedonia
  • Muslim Youth of Gibraltar
  • Asociación de jóvenes musulmanes en Valencia (AJMV)
  • Giovani Musulmani d’Italia (GMI)
  • Muszlim Ifjúsagi Társaság (MIT) Hungary
  • Association for Culture, Education and Sport (AKOS) Bosnia and Herzegovina
  • Human Rights Education Youth Network (HREYN)
  • Nuorten Muslimien Foorumi (NMF) Finland
  • Associazione Studenti Musulmani Universitari (ASMU)• MSA Nederland
  • SPEAK (Muslim Women’s Collective) The Netherlands
  • Étudiants musulmans de France (EMF)
  • Muslim Association of Britain Youth (MABY)
  • Social Union ‘All-Ukrainian Association Alraid’
  • European Muslim Scouts (EMS)
  • Muslim Association of Ireland Youth (MAI Youth)
  • Suomi-Marokko ystävyys-ja kumppanuusyhdistys ry
  • Federation of Student Islamic Societies (FOSIS) UK
  • Muslim Student Association of Poland
  • Norges Unge Muslimer (NUM)
  • Forum of European Muslim Youth and Student Organisations (FEMYSO)
  • Muslim Union of Students and Youth in the Czech Republic

Les opinions exprimées dans cet article n’engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique éditoriale de Middle East Eye.