Aller au contenu principal

En France, la fillette voilée de Gap suscite des appels au boycott

La marque de vêtements a lancé une campagne pour la rentrée scolaire dans laquelle apparaît une fillette voilée, provoquant, en France, une vive polémique
Les enfants de la campagne publicitaire de Gap viennent d'une école de Harlem (Twitter)
Par

PARIS - Le 31 juillet, Gap, célèbre marque américaine de prêt-à-porter, a partagé sur son compte Twitter une photo de sa campagne publicitaire pour la rentrée scolaire. Sur cette photo, deux enfants posent, à gauche une petite fille en jeans portant un voile bleu et à droite, un autre enfant aux cheveux crépus, arborant une veste à fleurs.

En France, cette photo a immédiatement suscité une polémique. En effet, des internautes et des élus français ont critiqué la marque et appelé au boycott.

Des élues françaises comme Anne-Christine Lang, députée La République en marche (LREM) ou sa collègue Aurore Bergé appellent à boycotter la marque. La députée Agnès Thill estime elle aussi que « cette pub est une insulte à l'enfance ».

Au sein de la communauté musulmane, les réactions ont été partagées entre ceux rejetant l’idée « d’imposer le voile à une gamine » et ceux défendant la marque, selon eux victime d’« une campagne islamophobe haineuse ».

Les dessous d’une campagne publicitaire

Sur son site français, la marque américaine de vêtements s’est exprimée en expliquant que l’objectif de cette campagne est d’encourager « les enfants à renouer avec l'école en célébrant les différences et en leur offrant de nouvelles sources d'inspiration » et de préciser : « Notre campagne est portée par des enfants venus du PS13 de Harlem, New York, et nous faisons appel à leurs forces et leur créativité pour réaliser quelque chose de vraiment incroyable ».

Gap n’a donc pas spécifiquement choisi de faire apparaître une enfant voilée dans sa campagne de publicité, mais a mis en scène des élèves d’une école primaire de Harlem aux États-Unis, non pas des mannequins professionnels. 

Le site CheckNews lancé par le quotidien français Libération le confirme en révélant que « cette campagne de publicité n’a pas été conçue spécialement pour le public français ». « Il s’agit donc d’une campagne en langue anglaise diffusée à l'international, dont la vidéo est disponible sur la chaîne youtube de Gap », précise le site.

CheckNews rappelle aussi que ce n’est pas la première fois qu’une fille voilée apparaît dans une publicité Gap. L’été dernier, une campagne pour la rentrée scolaire montrait une petite fille avec un voile dans une vidéo de promotion.

Enfin, en 2017, la marque avait également suscité la polémique en affichant une photo d'une femme voilée en vitrine. « Gap est une marque qui célèbre la diversité. Nos clients et les employés ont des origines, des religions et des modes de vie très différents et nous les soutenons tous », avait alors justifié la marque.