Aller au contenu principal
Au Maroc, le dur labeur des cueilleuses de roses (AFP)