Aller au contenu principal

Israël condamne à la prison à perpétuité un mineur palestinien coupable de meurtre

Murad Ideis a été déclaré coupable du meurtre d’une infirmière israélienne en janvier
Un soldat israélien monte la garde tandis que des Palestiniens sont assis après que l’armée est entrée dans Yatta en juin (AFP)

Un tribunal militaire israélien a condamné mercredi un mineur palestinien à la prison à perpétuité pour le meurtre d’une femme israélienne, a déclaré l’armée.

Selon une déclaration de l’armée, « le tribunal militaire de Judée a condamné l’assassin de Dafna Meir, morte poignardée le 17 janvier 2016, à la prison à perpétuité et à des amendes de 750 000 shekels ( environ 177 000 euros) ».

Murad Ideis, 15 ans, a été arrêté en janvier lors d’un raid sur la maison de sa famille et accusé du meurtre de Dafna Meir, une mère de six enfants âgée de 38 ans.

L’infirmière israélienne est morte de ses blessures après avoir été poignardée dans sa maison dans la colonie d’Otniel, en Cisjordanie occupée.

La déclaration de l’armée n’a pas mentionné Murad Ideis par son nom, mais il a été identifié dans de précédents articles d’informations.

Selon la déclaration, l’armée « continuerait à rendre justice avec la plus grande sévérité à l’égard de ceux qui commettent des actes terroristes ».

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’était engagé au moment du meurtre à ce que la maison de l’attaquant présumé soit détruite à titre dissuasif.

En juin, Israël a détruit la maison familiale de Murad à Yatta, en Cisjordanie.

Au cours de l’année passée, des Palestiniens – la plupart agissant seul, avec en majorité des armes légères rudimentaires et des voitures – ont tué au moins 35 israéliens et deux américains en visite lors d’attaques similaires.  

Durant la même période, au moins 225 Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens, la plupart d’entre eux étaient des manifestants et des passants. Les groupes de défense des droits de l’homme ont accusé la police et les soldats israéliens d’avoir recours à une force excessive contre les Palestiniens.

Selon les autorités israéliennes, la plupart des Palestiniens ont été tués alors qu’ils commettaient des attaques. D’autres ont été abattus lors de manifestations et d’affrontements, tandis que d’autres ont été tués par des frappes aériennes dans la bande de Gaza.

La plupart des attaques ont été perpétrées par de jeunes assaillants solitaires, notamment des adolescents.

Traduit de l’anglais (original).