L’attentat à la bombe à Jérusalem « revendiqué par la branche cisjordanienne du Hamas »

L’attentat à la bombe à Jérusalem « revendiqué par la branche cisjordanienne du Hamas »

#3eIntifada

Selon le groupe, un jeune homme de Bethléem a provoqué lundi l’explosion qui l’a tué et a blessé au moins vingt autres personnes, mais les dirigeants de Gaza gardent le silence

Lundi, une explosion a ravagé un bus et s’est propagée à deux autres véhicules (AFP)
21 avril 2016
Last update: 
Thursday 21 April 2016 12:02 UTC
Last Update French: 
21 avril 2016

La branche cisjordanienne du Hamas aurait affirmé avoir perpétré l’attaque à la bombe dans un bus à Jérusalem lundi qui a fait vingt blessés et provoqué la mort de l’assaillant.

Cette revendication en provenance de Cisjordanie occupée mercredi est survenue après l’annonce par les responsables des services de santé à Gaza qu’un Palestinien était décédé des suites de ses blessures.

Selon la branche cisjordanienne du Hamas, l’homme décédé est Abdel Hamid Abu Srour, un Palestinien âgé de 19 ans qui vivait dans le camp de réfugiés d’Aïda à Bethléem.

Le Hamas a diffusé une affiche célébrant la mémoire d’Abu Srour.

Cependant, ni le Hamas à Gaza, ni ses dirigeants à l’étranger n’ont publié de reconnaissance officielle de cette revendication, suscitant des interrogations sur le fait que le Hamas ait chapeauté l’attaque ou ait présenté Abu Srour comme un agent après l’événement.
 



Traduction : Le Hamas à Bethléem célèbre le martyr Abdel Hamid Mohammed Abu Srour qui a fait exploser une bombe dans le bus numéro 12 à Jérusalem occupée, le 18 avril 2016.

Les autorités israéliennes ont décrété un ordre de censure sur les détails de l’attaque dans les médias israéliens et n’ont pas fait de commentaires sur cette possible connexion.

Les rapports de l’attaque avaient tout d’abord mentionné que l’explosion aurait été causée par une défaillance mécanique. La police israélienne a évoqué plus tard qu’elle soupçonnait une bombe.

Selon Haaretz, des sources policières estiment que l’explosion a été causée par un petit engin placé à l’arrière de l’autobus, qui a provoqué un gigantesque incendie qui s’est propagé à un bus et une voiture à proximité.

Trois personnes sont toujours à l’hôpital, pour des blessures modérées à graves subies dans l’attaque.

D’après l’agence de presse palestinienne Maan, un porte-parole de l’hôpital Shaare Tsedek à Jérusalem aurait déclaré qu’Abu Srour avait perdu ses deux jambes dans l’explosion et était décédé des suites de ses blessures mercredi.

Si elle est confirmée, cette attaque à la bombe dans un bus serait la première de ce type depuis des années. De telles attaques avaient marqué la deuxième Intifada, qui a duré de 2000 à 2005.

Les territoires palestiniens occupés et Israël connaissent une augmentation de la violence depuis octobre, la plupart des attaques étant menées par des Palestiniens armés de couteaux. Un grand nombre des agresseurs présumés ont été abattus par les forces de sécurité israéliennes.

Plus de 200 Palestiniens et 30 Israéliens ont été tués.

 

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.