Aller au contenu principal

La Grèce rend hommage à ses deux « héros » égyptiens en leur décernant la nationalité

Emad Ibrahim et Mahmoud Mousa, deux pêcheurs égyptiens, ont sauvé 70 personnes et quatre chiens des féroces feux de forêt qui ont ravagé la station balnéaire de Mati, près d’Athènes, en juillet
Le pêcheur égyptien Mahmoud Mousa a sauvé 23 Grecs et quatre chiens des feux de forêt (EPT1 TV)
Par

La Grèce a accordé la citoyenneté à deux pêcheurs égyptiens qui ont sauvé 70 personnes des incendies de forêt qui ont fait au moins 90 morts dans le pays en juillet.

Emad Ibrahim et Mahmoud Mousa, à l’aide de leurs bateaux de pêche, se sont précipités pour venir en aide à ceux qui se sont jetés dans la mer pour fuir les incendies qui faisaient rage dans la station balnéaire de Mati en juillet dernier. Mousa a estimé qu’il avait aussi sauvé quatre chiens.

Le gouvernement grec a déclaré que les incendies avaient été déclenchés par des incendiaires.

Une maison brûle lors d’un incendie de forêt dans le village de Mati, près d’Athènes, le 23 juillet 2018 (AFP)

La décision d’accorder la citoyenneté à Ibrahim et Mousa est venue directement du Premier ministre grec Alexis Tsipras.

« Les pêcheurs de Nea Makri, locaux et migrants, se sont battus héroïquement pendant la tragédie pour sauver des vies. Le pays reconnaît leur abnégation et nous les en remercions », a-t-il déclaré.

Vendredi, la ministre égyptienne de l’Immigration et des Affaires de la diaspora, Nabila Makram, a félicité les pêcheurs et a déclaré qu’ils seraient également honorés par l’Égypte.


Traduction : « Vous avez été les meilleurs ambassadeurs de l’Égypte et vous avez fait preuve de bravoure et d’humanité en sauvant les Grecs qui étaient en danger à cause des incendies en Attique », a déclaré Makram à l’agence de presse Athènes-Macédoine.

Le vice-ministre grec des Affaires étrangères, Terence Quick, a officiellement remercié Nabila Makram pour les actions héroïques des pêcheurs égyptiens et l’a informée de la décision de Tsipras de leur accorder la citoyenneté, a rapporté vendredi le quotidien égyptien Ahram

L'un des pêcheurs, Mousa, a filmé ses efforts de sauvetage en direct sur Facebook. Il a affirmé avoir risqué sa vie pour sauver ceux qui fuyaient l’incendie.

« Nous allons sauver les gens des flammes », dit-il dans la vidéo.

« Si nous pénétrions dans la fumée, nous pouvions mourir. Si nous n’y pénétrions pas, les gens ne seraient pas sauvés », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Al Jazeera.

Traduit de l’anglais (original).