Aller au contenu principal

Le Hamas condamne l’attaque de Charlie Hebdo

Le mouvement palestinien critique également le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou pour avoir associé l’attaque de Paris aux roquettes tirées depuis Gaza
Manifestant musulman à Saint-Etienne, France (AFP).

Le mouvement palestinien Hamas a condamné l’assassinat de douze personnes samedi lors d’une attaque contre le quotidien satirique Charlie Hebdo par deux homes armés liés à Al-Qaida dans la péninsule Arabique (AQPA).

Dans un communiqué rédigé en français, le Hamas « condamne les agressions contre le magazine Charlie Hebdo et insiste sur le fait que la différence d'opinions et de pensées ne saurait justifier le meurtre ».

Il rejette les commentaires Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui compare l’attaque de Paris aux roquettes tirées par le Hamas depuis la bande de Gaza vers Israël.

« Le Hamas condamne les tentatives désespérées du Premier ministre israélien Netanyahou de faire le lien entre d'un côté notre mouvement et la résistance de notre peuple, et le terrorisme à travers le monde de l'autre côté [...] Ces misérables tentatives sont condamnées à échouer », affirme le communiqué.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a appelé le président français François Hollande pour exprimer ses condoléances, a indiqué le ministre des Affaires étrangères palestinien Riyad Al-Malki à l’AFP.

Abbas a assuré son homologue français de « la solidarité du peuple palestinien et de ses dirigeants envers la France après cette attaque terroriste ».

Malki a ajouté qu’une délégation de religieux musulmans et chrétiens se rendrait en France pour une visite de solidarité « dans les prochains jours ».

L’organisation de libération de la Palestine (OLP) a appelé à un rassemblement public à Ramallah dimanche « en solidarité avec la France contre le terrorisme ».