Aller au contenu principal

Le Hamas va participer aux élections palestiniennes après neuf ans d’absence

Le mouvement basé à Gaza indique qu’il va prendre part aux élections locales réclamées par Mahmoud Abbas, précisant qu’il les considérait comme « nécessaires et importantes »
Le chef du Hamas, Ismaël Haniyeh, dirige les prières de l’Aïd al-Fitr dans la ville de Gaza, le 6 juillet 2016 (AFP)

Le Hamas a fait savoir qu’il participera aux élections locales prévues pour octobre, après le boycott des dernières élections il y a quatre ans.

Son rival, l’Autorité palestinienne, basée en Cisjordanie et dirigée par le président Mahmoud Abbas, a annoncé que des élections locales et municipales auront lieu le 8 octobre dans les territoires palestiniens.

Le Hamas a indiqué dans un communiqué qu’il considérait ces élections locales comme « nécessaires et importantes », sans préciser où il présenterait des candidats.

Le mouvement a boycotté le dernier tour des élections organisées en 2012 et les habitants de Gaza n’ont pas pu voter depuis que le Hamas a pris le pouvoir dans le territoire en 2007.

« Le Hamas va œuvrer au succès de ces élections et les facilitera dans l’intérêt du peuple et de la cause [palestinienne] », affirmait le communiqué.

Le Hamas et le Fatah ont conclu un accord d’unité en avril 2014, lequel était censé conduire à un gouvernement technocratique prenant en charge l’administration de Gaza et de la Cisjordanie.

Cependant, le Hamas n’a jamais accepté de renoncer à son autorité sur Gaza et les deux parties campent sur leurs positions.

Dans un communiqué publié sur son site, le Hamas a indiqué qu’il se présentait aux élections parce qu’il voulait « assumer la responsabilité nationale en ce moment délicat pour notre peuple et notre cause nationale ».

« Le mouvement reconnaît la nécessité et l’importance de la tenue d’élections locales en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

« Nous voulons renouveler notre organisation en nous basant sur le libre arbitre du peuple exprimé par les urnes afin de développer et d’améliorer les services offerts au peuple palestinien. »

La déclaration promet également que les élections seront libres et équitables.

Ahmed Yousef, un porte-parole du Hamas, a déclaré à Middle East Eye : « Nous espérons que cette élection permettra la réconciliation nationale si nous réussissons à mener des élections transparentes car cela pourrait jeter les bases pour les élections législatives à l’avenir.

« Il existe une pression venant de toutes les factions politiques palestiniennes, toutes sont favorables à la tenue d’une élection.

« Le peuple, les islamistes, en Cisjordanie, ils ont également donné leur accord pour participer aux élections. Il n’y a donc aucune raison pour que la population de Gaza rejette cette idée car elle bénéficie d’un énorme soutien parmi tous les nationalistes et les groupes islamistes ici à Gaza.

« Une fois cette élection passée, cela pourrait conduire à des élections législatives et à la réconciliation nationale. Si nous réussissons et que tout le monde accepte le résultat, je pense que cela va nous donner un signal pour les futures élections. »

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.