Aller au contenu principal

Le Liban capture un vautour soupçonné d’espionner pour Israël

Au Moyen-Orient, de nombreuses théories du complot accusent des animaux en provenance d’Israël d’être utilisés pour des activités d’espionnage
Un vautour s’envole après avoir été libéré dans le désert du Néguev, dans le sud d’Israël (AFP)
Par

Les autorités israéliennes de protection de la nature ont déclaré hier qu’un vautour provenant de l’une de ses réserves avait été capturé suite à des soupçons d’espionnage au Liban voisin, après que celui-ci ait passé la frontière.

Des citoyens israéliens ont alerté par téléphone l’Autorité israélienne de la nature et des parcs nationaux au sujet de publications postées sur Facebook et de photos montrant un vautour avec une bague d’identification israélienne et un émetteur de localisation, capturé par des habitants de Bint Jbeil, dans le sud du Liban, a indiqué à l’AFP sa porte-parole, Tali Tenenbaum.

« Ces publications montrent le vautour attaché avec une corde par des habitants qui écrivent qu’ils soupçonnent une opération d’espionnage israélienne, apparemment en raison du transmetteur qui lui est attaché », a déclaré l’instance dans un communiqué.

« Nous sommes en droit de nous attendre à ce que tout le monde comprenne au XXIe siècle que les animaux sauvages ne sont pas nuisibles », a également indiqué le communiqué. « Nous espérons que les Libanais vont le relâcher. »

Selon Tenenbaum, sur la base du suivi habituel des mouvements de l’oiseau, les experts de l’instance savaient que l’animal avait passé la frontière libanaise d’environ quatre kilomètres.

« Mais nous ne savions pas qu’il avait été capturé », a-t-elle précisé.

D’après le site internet local Bint Jbeil, l’oiseau a finalement été relâché après vérification qu’il ne représentait aucune menace.

Les théories du complot sont endémiques au Moyen-Orient.

L’été dernier, les médias palestiniens ont rapporté des allégations des gouverneurs du Hamas, dans la bande de Gaza, qui affirmaient avoir capturé au large de leurs côtes méditerranéennes un dauphin équipé de caméras vidéo dans le cadre d’une opération d’espionnage israélienne.

En 2011, les médias saoudiens avaient rapporté qu’un vautour muni d’un transmetteur GPS et d’un anneau d’identification de l’université de Tel-Aviv avait été capturé par les forces de sécurité, qui le suspectaient d’être utilisé pour espionnage.

En 2010, le ministère israélien des Affaires étrangères a rejeté des rapports égyptiens reliant une série d’attaques de requins dans la mer Rouge au Mossad, l’agence de renseignement israélienne.

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.