Aller au contenu principal

Les forces libyennes progressent dans Syrte suite à des attaques aériennes américaines

Les forces fidèles au gouvernement d’union libyen profitent de l’impulsion des raids américains dans la ville pour reprendre le quartier al-Dollar à l’État islamique
Les forces libyennes ont lancé une offensive contre Syrte il y a deux mois (AFP)

Les forces fidèles au gouvernement d’union libyen ont progressé au cœur de Syrte, bastion du groupe État islamique, à la suite des premières attaques aériennes américaines contre des positions dans la ville.

Les combattants ont pris le contrôle d’al-Dollar, un quartier central de la ville, après des affrontements qui ont tué cinq de leurs membres et blessé 17 autres, ont indiqué les forces libyennes sur les médias sociaux ce mardi.

Le gouvernement d’unité basé à Tripoli a lancé une opération en mai pour reprendre Syrte, que les militants contrôlent depuis juin 2015.

La chute de la ville côtière, située à 450 kilomètres à l’est de Tripoli, serait un coup majeur porté à l’État islamique, qui a également connu une série de revers en Syrie et en Irak.

Les raids aériens américains se poursuivront tant que le gouvernement d’unité continuera de le leur demander, a déclaré lundi le département américain de la Défense.

Une frappe a détruit un char de l’État islamique qui visait des civils tandis qu’une seconde frappe a touché deux véhicules de l’État islamique qui « constituaient une menace » pour les forces locales, a précisé un porte-parole.

Le Premier ministre du gouvernement d’union, Fayez al-Sarraj, a rendu visite aux forces fidèles à Misrata, à 190 km au nord-ouest de Syrte, d’après une déclaration faite ce lundi.

Plus de 300 combattants loyalistes ont été tués et plus de 1 500 autres combattants ont été blessés depuis le début de la bataille pour Syrte, selon des sources médicales à Misrata.

Les forces sont principalement composées de milices originaires de l’ouest de la Libye, créées lors de la révolte de 2011 qui a entraîné le renversement du dirigeant de longue date, Mouammar Kadhafi.

Les forces pro-gouvernementales sont entrées à Syrte le 9 juin pour atteindre le centre et le nord de la ville. L’État islamique a riposté avec des attentats-suicides à la voiture piégée et des tirs de snipers.

La Libye a sombré dans le chaos après le renversement et la mort de Kadhafi en 2011, des autorités rivales se disputant le pouvoir dans le pays riche en pétrole.

Le gouvernement d’union est le résultat d’un accord de partage du pouvoir négocié par l’ONU et conclu en décembre ; toutefois, celui-ci doit encore être approuvé par le Parlement élu, basé à l’extrême est du pays.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.