Aller au contenu principal

Les ruines et le cimetière d’une ville de 7 000 ans découverts en Égypte

Des archéologues égyptiens ont découvert près d'Abydos des ruines et un cimetière « important » datant d'environ 5300 av. J.-C.
Fragments de la tombe du roi pharaonique Sobekhotep Ier à Abydos (AFP)
Par

Des archéologues ont découvert une cité égyptienne antique ainsi qu’un cimetière remontant à environ 5300 avant JC, a annoncé le ministère des antiquités.

La ville et le cimetière – où reposent vraisemblablement de hauts fonctionnaires et des bâtisseurs de tombes – ont été découverts à environ 400 mètres du temple de Séthi Ier dans la ville antique d'Abydos, dans le sud de l'Égypte, a déclaré le ministre des antiquités, Mahmoud Afifi.

Le site pourrait remonter à 5316 avant JC.

Les chercheurs ont trouvé des huttes, des poteries et des instruments en pierre, a indiqué Afifi mercredi.

Ils ont également découvert quinze grandes tombes – dont certaines sont encore plus grandes que les tombes royales d'Abydos –, suggérant qu'elles logeaient les corps de personnalités importantes.

« Cette découverte peut faire la lumière sur beaucoup de données relatives à l'histoire d'Abydos », a déclaré Afifi selon un communiqué du ministère.

La ville d'Abydos, fondée par des dirigeants prédynastiques, est célèbre pour ses temples, tels que celui de Séthi Ier, et ses tombes.

Selon The Egypt Independent, des responsables égyptiens ont précisé que la découverte a été faite par une mission archéologique du ministère des Antiquités, et non pas par un groupe étranger.

Traduit de l’anglais (original).