Aller au contenu principal

Libye : double-attentat à la voiture piégée à Tripoli

Dans un contexte politique tendu où les différentes parties ne parviennent toujours pas à s’entendre sur un gouvernement d’union, deux voitures piégées ont explosé ce matin dans le centre de la capitale libyenne
Voiture carbonisée par la bombe, ce jeudi à Tripoli (Twitter)

Des médias libyens ont rapporté que deux voitures piégées ont explosé tôt ce matin à Tripoli près du ministère des Affaires étrangères et de la base navale d’Abou Sitta, occupés par le gouvernement soutenu par les Nations unies.

Traduction : « Explosion d'une voiture piégée près du ministère des Affaires étrangères à #Tripoli »

Cette attaque, qui n’a fait aucune victime, survient dans un contexte particulier.

À 450 km de la capitale, à Syrte, les combats se poursuivent entre les forces libyennes appuyées par les frappes américaines pour chasser l’État islamique (EI), installé dans la ville depuis 2015.

« Je prévois qu’elles [les forces libyennes] élimineront rapidement ce qu’il reste d’opposition », a déclaré mercredi le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter.

En début de semaine, les acteurs du dialogue politique libyen s’étaient réunis à Tunis pour discuter de la composition d’un gouvernement d’union nationale dirigé par Fayez al-Sarraj.

Le mode opératoire de l’attentat est celui utilisé par l’EI. Le 1er septembre 2015, l’organisation avait revendiqué un attentat à la voiture piégée dans le centre Tripoli, perpétré la veille près du siège de la compagnie Mellitah Oil and Gas.