Aller au contenu principal

« Nous reviendrons » : les habitants qui fuient Alep laissent des messages à Assad

Les Syriens ont écrit des messages exprimant leur espoir de revenir chez eux un jour
Deux Syriens regardent des graffitis sur un mur d’Alep qui disent : « nous reviendrons à la maison » (@ObaydahAmer)

« Nous reviendrons un jour. » C’est l’un des messages laissés sur les murs par les Syriens en train d’être évacués de la ville assiégée d’Alep.

https://twitter.com/fattysaid/status/809375897220485120

Traduction : « Des messages laissés sur les murs de l’un des bâtiments détruits d’Alep "Un jour, nous reviendrons". »

Tandis que des convois d’ambulances et de bus effectuaient l’évacuation, des images ont émergé sur les réseaux sociaux montrant les messages d’adieux laissés par les Syriens.

« Nous reviendrons »

Certains ont exprimé leur espoir de revenir chez eux un jour.

Traduction : « Nous reviendrons Alep, nous reviendrons… Oh fleur des pauvres malheureux. »

D’autres ont laissé des messages de défi

Traduction : « Sous chaque bâtiment détruit se trouve une famille enterrée avec ses rêves, enterrée par Assad et ses alliés. »

https://twitter.com/fattysaid/status/809377518629294080

Traduction : « Nos bâtiments détruits témoignent de notre résistance, et de tes crimes – Alep, 2016. »

« Au revoir maman »

D’autres messages ont comparé Alep à une mère, et disaient simplement adieu.

Traduction : « Au revoir, maman. »

Traduction : « Nous reviendrons un jour. Quand nous serons grands #Alep. »

D’Alep à la Turquie avec amour

Un Syrien a peint une lettre d’amour depuis Alep assiégée à sa petite amie en Turquie.

Traduction : « Mon ami Haleem à Alep a peint une lettre d’amour à sa petite amie qui vit en Turquie : Aime moi toujours depuis notre maison détruite. Le dernier jour sous le siège ! »

Zouhir al-Shimale, un journaliste dans la ville, a déclaré que les bus du gouvernement syrien étaient arrivés dans sa zone tôt jeudi matin et avaient emmené à bord les civils blessés. Des heures plus tard, la télévision d’État déclarait que de nombreux civils avaient quitté les zones tenues par les rebelles.

Traduit de l’anglais (original).

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.