Aller au contenu principal

Un milliardaire saoudien reçoit 460 000 euros en subventions de l’UE pour élever des chevaux

Greenpeace a qualifié les paiements aux milliardaires de « scandale »
Khalid Abdullah al-Saoud possède une grande ferme au Royaume-Uni où il élève des chevaux (YouTube)
Par

Les contribuables européens déboursent l’équivalent de 460 000 euros par an pour subventionner une entreprise saoudienne d’élevage de chevaux, ont rapporté jeudi les médias britanniques.

Selon les informations, Khalid Abdullah al-Saoud perçoit des centaines de milliers d’euros en subventions agricoles de l’UE pour sa ferme située à Newmarket.

L’argent transite via Juddmonte Farms Ltd, qui compte parmi les 100 premiers bénéficiaires des subventions agricoles de l’UE en Grande-Bretagne.

Un porte-parole du prince Khalid approché par la BBC s’est refusé à tout commentaire.

Le prince possède plus de 250 chevaux pur-sang d’une valeur de près de 400 millions de dollars, selon l’indice Bloomberg des milliardaires.

Sa fortune est estimée à une valeur nette d’un milliard de dollars au moins et comprend des parts dans une chaîne de télévision saoudienne.

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il s’acquittera de toutes les subventions actuelles de l’UE une fois que le pays quittera l’Union – sans toutefois indiquer comment il les financera.

Des subventions agricoles de l’UE sont également versées aux domaines appartenant à la reine, au duc de Westminster, au National Trust et à la RSPB (Société royale pour la protection des oiseaux), suscitant de vives critiques selon lesquelles les subventions de l’UE sont « dilapidées » pour les riches.

La reine d’Angleterre dévoile un bronze représentant un cheval de course gagnant, Frankel, appartenant à al-Saoud à Ascot (AA)

Frank Smart, qui possède de vastes étendues de terres en Écosse et est considéré comme le plus grand bénéficiaire de ce financement, perçoit l’équivalent de 3,5 millions d’euros par an. Il a refusé de s’exprimer publiquement sur cette question.

Greenpeace a qualifié ces paiements aux milliardaires de « scandale ».

Le responsable scientifique de l’organisation a déclaré : « C’est une transgression totale du système de subvention. Il faut que l’argent public consacré à l’agriculture présente des avantages publics démontrables. »

Buckingham Palace a déclaré au journal The Independent : « Les subventions sont ouvertes à tous les agriculteurs et sont perçues sur un domaine privé de la Reine. Nous n’ajouterons rien aux informations qui sont déjà dans le domaine public. »

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.