Opinions

L’intervention en Géorgie en 2008 a été désastreuse pour l’image de la Russie. Mais Moscou a appris de ses erreurs et accompagne désormais ses opérations militaires d’une stratégie médiatique

Denys Kolesnyk

Il existe un degré frappant d’arrogance coloniale dans l’idée qu’un peuple ayant participé au soulèvement révolutionnaire le plus important de­­ l’histoire récente ait besoin de l’État britannique pour lui apprendre ce qu’est la société civile ou comment réduire la violence

Malia Bouattia

Moscou se sert de son Église orthodoxe pour s’attirer le soutien de la minorité chrétienne de Syrie alors que l’Iran a gagné en influence dans le pays

Lina Khatib

La visite officielle du prince héritier saoudien en Algérie, effectuée dans le cadre « des relations fraternelles et étroites entre les deux pays », passe mal auprès de la société civile algérienne, qui se souvient notamment du rôle de Riyad durant la décennie noire

Nourredine Bessadi

Nadia Murad, ex-otage yézidie aux mains de Daech, a reçu début octobre le prix Nobel de la paix. Ce prix est à la fois la consécration de son combat et l’illustration de la situation dramatique des minorités au Moyen-Orient

Nourredine Bessadi

Walid al-Boukhari, chargé d’affaires durant la période de turbulences diplomatiques qui a vu l’Arabie saoudite rappeler son ambassadeur au Liban, s’est trouvé des amis au pays du Cèdre – mais il s’y est fait aussi de nombreux ennemis

Paul Khalifeh

La justification occidentale du soutien apporté à Saddam Hussein est désormais employée pour rationaliser celui dont jouit le prince héritier d’Arabie saoudite

Sayed Mahdi Modarresi

Les décisions prises à Londres et à Paris pendant et immédiatement après la Première Guerre mondiale ont encore aujourd’hui des conséquences majeures pour la région du Moyen-Orient

Mark Curtis

Le fait pour la « patrie des droits de l’homme » de ne pas s’être dissociée du prince héritier saoudien malgré les suspicions pesant à son encontre dans l’affaire Khashoggi n’a rien d’extraordinaire : la France est un acteur pragmatique qui cherche à protéger sa relation avec Ryad

Barah Mikaïl

Rabat, avec l’aide de la France, a réussi à placer un deuxième satellite d’observation permettant aux Marocains de prendre des images plus précises du sol

Akram Kharief