Skip to main content

Les otages italiens et canadien détenus en Libye ont été libérés (officiel)

Les trois ressortissants italiens et canadien enlevés dans le sud libyen le 19 septembre ont été libérés par les forces spéciales du Gouvernement d'union nationale (GNA)
Bruno Cacace et Danilo Calonego, les deux otages italiens enlevés en Libye le 19 septembre (Twitter)

Les deux Italiens, Bruno Cacace, 56 ans et Danilo Calonego, 68 ans, et le Canadien prénommé Frank, enlevés le 19 septembre dans le sud libyen seraient libres.

La nouvelle a été donnée dans la nuit de vendredi à samedi par l’Agence Anadolu, agence de presse turque, à qui la libération des trois otages occidentaux a été confirmée par un responsable de la sécurité libyenne et un responsable politique local, le chef du conseil municipal de Ghat, Koumani Mohammed Saleh, qui a précisé que la libération des otages s’était faite dans la zone frontalière entre la Libye et l'Algérie.

Ce samedi matin, c'est le minitre italien des Affaires étrangères qui a confirmé l'information en ajoutant que les otages étaient arrivés tôt ce matin par un avion spécial.

Cette libération serait, selon l'Agence Anadolu, le résultat d’une opération des forces spéciales sous le commandement du Conseil présidentiel libyen du Gouvernement d’union nationale (GNA) soutenu par les Nations unies.

Les trois otages travaillaient comme ingénieurs pour la société italienne Contratti Internazionali Costruzioni (CO.I.COS) à l’aéroport de Ghat.

Middle East Eye avait révélé qu’une rançon de 4 millions d’euros avait été demandée par les ravisseurs, et que leur chef, Abdellah Belakahal, un Algérien, un baron de la contrebande avait agi pour son propre compte malgré une forte présence des hommes d’al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) dans la région.

Les trois otages seraient en bonne santé.