Le Hamas pirate les téléphones de soldats israéliens en flirtant avec eux

Le Hamas pirate les téléphones de soldats israéliens en flirtant avec eux

#SiègeGaza

Des agents du Hamas auraient flirté avec des soldats et les auraient convaincus de télécharger « une simple app » pour recueillir des informations

Une capture d’écran de la page Twitter du Hamas (MEE)
MEE et agences's picture
12 janvier 2017
Last update: 
Thursday 12 January 2017 12:31 UTC
Last Update French: 
12 janvier 2017

Le groupe militant palestinien Hamas a pu discuter en ligne avec des dizaines de soldats israéliens en envoyant des photos de jeunes femmes et en s’exprimant en argot hébreu, et a réussi à accéder à leurs caméras de téléphone et à leurs micros, a déclaré l’armée israélienne mercredi.

Un officier, qui a informé les journalistes de cette escroquerie présumée, a déclaré que le groupe qui contrôle la bande de Gaza n’a pas eu accès à des secrets militaires majeurs lors de l’opération de collecte de renseignements.

Les porte-parole du Hamas n’ont pas tout de suite répondu aux demandes de commentaires effectuées par Reuters.

Principalement sur le réseau Facebook, le Hamas a utilisé des fausses identités en ligne et des photos de jeune femme, trouvées sur internet, pour appâter les soldats, selon l’officier.

« Attends une seconde, je vais t’envoyer une photo », a écrit une « femme ».

« OK. Ha-ha », a répondu le soldat, avant qu’une photo d’une femme blonde en maillot de bain apparaisse.

La « femme » a ensuite suggéré qu’ils téléchargent tous les deux « une simple app qui va nous permettre d’avoir une conversation vidéo », selon l’exemple d’une conversation donné par l’officier.

Selon l’officier, de simples soldats étaient concernés et le Hamas cherchait principalement à collecter des informations sur les manœuvres, les armements et les troupes de l’armée israélienne dans la zone de Gaza.

L’armée a découvert le piratage lorsque des soldats ont commencé à rapporter des activités en ligne suspectes et ont découvert des dizaines de fausses identités utilisées par le groupe pour cibler les soldats, a déclaré l’officier.

En 2001, un Israélien de 16 ans a été attiré en Cisjordanie occupée, où il a été tué par un homme armé palestinien, après s’être mis en couple en ligne avec une femme palestinienne qui s’est fait passer pour une touriste américaine.  

Le blog de l’armée israélienne offrait des conseils aux soldats suite à ces révélations :

« Éteindre le GPS sur votre téléphone quand il n’est pas utilisé peut vous rendre plus difficile à localiser, et il peut aussi être utile de ne cliquer que sur des liens envoyés par des personnes en qui vous avez confiance », pouvait-on lire sur le blog.

« Si quelque chose vous paraît étrange – comme un email avec une ligne de sujet particulière et une pièce jointe que vous n’attendez pas –  ne la téléchargez pas ou ne cliquez pas. N’acceptez pas de demandes d’amis sur les réseaux sociaux de la part de personnes que vous n’avez pas rencontrées, et ne téléchargez pas d’apps de sources que vous ne connaissez pas. »

 

Traduit de l’anglais (original).