Le parlement grec vote à l’unanimité en faveur de la reconnaissance de la Palestine

Le parlement grec vote à l’unanimité en faveur de la reconnaissance de la Palestine

#IsraëlPalestine

La Grèce devient l’un des États membres de l’ONU à reconnaître l’État de Palestine

Le président palestinien Mahmoud Abbas au Parlement grec mardi (AFP)
MEE et agences's picture
22 décembre 2015
Last update: 
Tuesday 22 December 2015 13:17 UTC
Last Update French: 
22 décembre 2015

Mardi, le parlement grec a approuvé une résolution appelant le gouvernement à reconnaître l’État de Palestine, lors d’une session spéciale en présence du président palestinien en visite.

Tous les partis représentés au parlement grec ont voté en faveur de cette décision, selon le président de l’assemblée Nikos Voutsis.

Celle-ci demande instamment au gouvernement grec de « promouvoir les procédures appropriées pour la reconnaissance d’un État palestinien et tout effort diplomatique pour la reprise des discussions pour la paix » dans la région, a ajouté Voutsis.

Le Premier ministre Alexis Tsipras a annoncé lundi après un entretien avec le président palestinien Mahmoud Abbas que la Grèce ne mentionnerait plus l’Autorité palestinienne sur les documents officiels, mais plutôt la Palestine.

La visite d’Abbas en Grèce montre le « renforcement » des liens traditionnellement historiques entre les deux pays, a indiqué le Premier ministre.

Athènes a tissé des liens étroits avec Israël ces dernières années, en particulier dans le domaine de l’énergie, tout en conservant ses relations traditionnellement bonnes avec les Palestiniens.

Le mois dernier, Tsipras s’était rendu en Israël où il avait rencontré à la fois Abbas et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

La Grèce « jugera du bon moment » pour reconnaître l’État de Palestine, en tenant compte de ses « relations fraternelles avec les peuples arabes et ses liens de coopération avec Israël », a précisé Tspiras.

Le drapeau de la Palestine a été hissé pour la première fois au siège de l’ONU à New York le 30 septembre dans un geste symbolique.

Abbas avait ensuite pris la parole pour demander la reconnaissance universelle de la Palestine.

 

Traduction de l’anglais (original) par VECTranslation.