États-Unis : des musulmanes retirent leur voile après la victoire de Donald Trump

États-Unis : des musulmanes retirent leur voile après la victoire de Donald Trump

#Islamophobie

Des rapports faisant état d’attaques envers des musulmans poussent certaines femmes à ne pas porter leur voile en public

Une musulmane tient une pancarte lors d’une manifestation contre Donald Trump le 20 décembre 2015 à New York (AFP)
Mahmoud Bondok's picture
11 novembre 2016
Last update: 
Friday 11 November 2016 12:06 UTC
Last Update French: 
11 novembre 2016

Donald Trump sera officiellement le nouveau président des États-Unis dans deux mois. Toutefois, deux jours à peine après les résultats des élections, les musulmans et les minorités du pays en ressentent déjà les effets dans la rue.

La rhétorique de Trump contre les musulmans et les autres minorités pendant sa campagne a donné lieu à des accusations selon lesquelles il encouragerait des attaques raciales.

Les femmes musulmanes ont été les plus touchées, et se sont exprimées sur les réseaux sociaux pour raconter les mauvaises rencontres qu’elles avaient faites. Certaines ont même conseillé à des membres de leurs familles d’éviter de porter le voile en public.

Traduction : « Ma mère vient de me dire "ne porte pas le hijab s’il te plaît" et c’est la plus pratiquante dans notre famille… »

Traduction : « Trois amies musulmanes, que je n’ai jamais vues sans hijab, sont venues à l’école sans le porter aujourd’hui car elles avaient peur. »

Farris Barakat, le frère de Deah Barakat, qui a été assassiné l’année dernière dans ce qu’on pense être un crime haineux avec sa femme et sa belle-sœur à Chapel Hill, en Caroline du Nord, a déclaré que la peur s’était répandue parmi les Américains musulmans après les élections. « Beaucoup de personnes ont très peur », a-t-il déclaré à MEE.

Selon des rapports, un jour après la victoire de Trump, une étudiante a été attaquée en Louisiane et son hijab lui a été retiré de force.

Traduction : « Un homme portant une casquette Trump attaque une étudiante portant le hijab en Louisiane. »

Une autre étudiante a été volée à San Diego et a déclaré avoir été attaquée car elle est musulmane.

Traduction : « Les gars, un supporter de Trump a essayé de retirer mon hijab… Ce n’est plus une blague... Tous les non-blancs sont devenus des cibles. Faites attention. »

Des messages de soutien et de solidarité ont également été écrits sur les réseaux sociaux pour encourager les musulmanes à ne pas retirer leurs voiles.

Traduction : « Pour les femmes/hommes musulmans et sikhs, portez ce hijab ou ce turban avec fierté tous les jours où Donald Trump est président pour les quatre prochaines années. »

Traduction : « Pour toutes les femmes musulmanes aux États-Unis, ne retirez pas vos hijabs s’il vous plaît. Trump a peut-être gagné mais il ne peut pas détruire les musulmans pour ceux que nous sommes. Soyez forts. »

 

Traduit de l’anglais (original).