Aller au contenu principal

Israël interdit à la municipalité de Tel Aviv de mettre des cartes de la Ligne verte dans les écoles

Le ministère de l’Éducation ordonne le retrait des classes de près de 2 000 cartes qui montrent la ligne de cessez-le-feu de 1949. Depuis 1967, Israël omet la Ligne verte de ses cartes, donnant l’impression que les territoires palestiniens occupés font partie de son État
Un monument qui représente une carte de la Palestine mandataire à Jénine, en Cisjordanie occupée, le 12 avril 2022 (AFP)
Par

Le ministère israélien de l’Éducation demande que les écoles du district de Tel Aviv-Jaffa n’utilisent pas dans leurs classes les cartes qui montrent la ligne d’armistice de 1949, laquelle sépare les territoires palestiniens de Cisjordanie, de Jérusalem-Est et de la bande de Gaza d’Israël.

Le ministère de l’Éducation a demandé à la municipalité de Tel Aviv-Jaffa de retirer près de 2 000 cartes des salles de cours et de les remplacer par des cartes officielles qui ne montrent pas la ligne d’armistice, aussi appelée Ligne verte.

Haaretz a rapporté mardi que la carte controversée montre le territoire d’Israël allant de la mer Méditerranée au Jourdain – avec la Ligne verte qui démarque la Cisjordanie, Jérusalem-Est, le plateau du Golan syrien et la bande de Gaza, régions occupées par Israël en 1967.

Ségrégation géographique en Palestine : Google Maps épinglé
Lire

Le ministère interdit l’utilisation de cette carte, au prétexte qu’elle « n’a pas été soumise à l’approbation du ministère de l’Éducation et n’est donc pas approuvée pour étude ou utilisation comme poster sur les murs ».

Cependant, Ron Huldai, maire de Tel Aviv insiste sur le fait que « les cartes seront suspendues dans toutes les classes des écoles de la ville ».

Huldai a écrit aux directeurs d’établissements de Tel Aviv-Jaffa : « Il est important pour nous que les élèves connaissent les limites de la souveraineté israélienne et la réalité complexe dans les zones où les citoyens juifs d’Israël et les Arabes sous le contrôle de l’Autorité palestinienne vivent côte à côte. »

Les quartiers de Tel Aviv, les établissements scolaires et la ligne de train figurent également sur la carte. Les écoles palestiniennes de la ville de Jaffa ont reçu une carte en arabe.

Initiative « exceptionnelle »

Les responsables de la municipalité de Tel Aviv-Jaffa ont commencé à travailler sur cette carte montrant la Ligne verte il y a près de deux ans. 

Chen Arieli, maire adjointe de Tel Aviv, a déclaré à Haaretz : « Au lieu de censurer la réalité, cette carte permet d’en discuter. Afin d’élever des citoyens actifs, ceux-ci doivent comprendre l’espace, ce qui comprend également la Ligne verte.

« On ne peut pas contraindre les écoles à utiliser cette carte, mais nous avons une obligation : permettre qu’elle soit discutée. »

Mais pour le ministère de l’Éducation, il s’agit d’une « carte non professionnelle et amateur inventée par la municipalité ».

Inculquer le racisme : la loi sur l’État-nation désormais officielle dans les programmes scolaires israéliens
Lire

« La seule autorité agréée à établir les cartes d’Israël est le centre de cartographie d’Israël », selon le ministère, qui ajoute que les écoles doivent utiliser les cartes approuvées par ses soins dans le cadre du programme scolaire.

Haaretz signale que le centre de cartographie refuse de révéler où se situe la Ligne verte sur ses cartes, estimant que rendre cette information publique « mettrait en péril les relations étrangères d’Israël ».

Depuis la guerre des Six Jours en 1967, Israël a décidé d’omettre la Ligne verte de ses cartes, donnant l’impression que les territoires palestiniens occupés font partie de l’État d’Israël.

En 2007, Yuli Tamir, alors ministre de l’Éducation, avait ordonné que les cartes des écoles montrent la Ligne verte, mais avait essuyé une pluie de critiques au sein du gouvernement. La ministre n’est pas restée assez longtemps en poste pour voir son initiative concrétisée ; elle a été remplacée par le pro-colons Gideon Saar.

Dans ce contexte, le fait que les cartes de la municipalité de Tel Aviv-Jaffa montrent la Ligne verte est considéré comme « exceptionnel » selon Haaretz.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.