Aller au contenu principal

Sur Instagram, les influenceuses iraniennes contournent les restrictions vestimentaires

Comment les fashionistas trouvent des failles pour afficher leur style personnel sans craindre les représailles de la police des mœurs
Le style urbain iranien est distinctif (Instagram @ raminatorabii)

En Iran, la mode consiste moins à suivre les dernières tendances des podiums qu’à utiliser un outil puissant comme une forme de résistance. 

La police des mœurs, connue sous le nom de Gasht-e Ershad, impose un code vestimentaire strict, introduit à la suite de révolution de 1979, alors que le pays passait d’une monarchie à une république islamique.

Malgré ce code vestimentaire, les hommes et les femmes tentent de plus en plus de manipuler les réglementations imposées par le gouvernement en trouvant des failles pour montrer leur style personnel sans avoir à faire face aux conséquences juridiques.

« La plupart des femmes ne se couvrent pas les cheveux en Iran, en particulier chez les jeunes »

- Hoda Katebi, auteure

Il en a résulté l’émergence d’un style distinctif et personnel basé sur la créativité et l’innovation.

Hoda Katebi, créatrice de mode et militante irano-américaine, auteure de Tehran Streetstyle, un livre sur la mode urbaine iranienne, affirme que ces dernières années, les gens remettent de plus en plus en cause le code vestimentaire. 

« La plupart des femmes ne se couvrent pas les cheveux en Iran, en particulier chez les jeunes », assure-t-elle. « Elles laissent retomber leur foulard et le portent parfois sur les épaules pour laisser apparaître leurs cheveux et lorsque la police arrive, elles le remettent rapidement. »

Katebi explique sur son site que l’une de ses missions en écrivant son livre était de remettre en question le code vestimentaire obligatoire en Iran.

Bien que les réglementations iraniennes influencent la mode, le président Hassan Rohani a indiqué par le passé qu’il souhaitait assouplir l’application du code vestimentaire, n’allant pas jusqu’à dire que le port du hijab devrait être un acte volontaire. 

Cependant, il reste encore un long chemin à faire : en 2018, plus d’une centaine de militantes pour les droits des femmes ont été arrêtées ou placées en détention au cours de ce que les militantes ont qualifié de « répression sinistre ».

Pourtant, les fashionistas persistent. Et, comme d’habitude, la meilleure source d’information pour certaines des idées les plus fortes et les plus excentriques se trouve... en ligne.

 1. Sistyle

La page de Sistyle est consacrée à la présentation d’inspirations quotidiennes. Les jeunes femmes combinent des vêtements élégants avec des vêtements décontractés de tous les jours pour rendre la tenue pratique et facile à porter, avec une authenticité qui correspond à leur propre style. 

Un trait commun à leurs messages est le long manteau qui se décline en une multitude de couleurs et de motifs. Le manteau long et traditionnellement ample est une caractéristique essentielle du style urbain iranien moderne qui permet à la personne qui le porte de se couvrir facilement sans avoir à superposer plusieurs vêtements. 

2. Sanaz Diary

View this post on Instagram

شروع قشنگترین هفته رو از خدا میخوام برای هممون با کلی اتفاق‌های خوب و لبخند🙏🏼💕😍 ___________________________ این بارونی خوشگل کار یک طراح دوست داشتنی که خودش خبر نداره من کارش رو پوشیدم قرار با این پست سورپرایز بشه آقا چون یکی که خیلی دوستش داره اینو از توی کاراش دزدیده آورده تهران برای من که بپوشم و کارهای خوبشو بهتون معرفی کنم😍💕💖 من که خودم کلی ذوق دارم و ببینید به سادگی میتونید آدمای زندگیمونو خوشحال کنیم فقط باید راهش رو پیدا کنیم و علایقش رو همیشه هدیه دادن مادی نیست واقعا😌 _________________________ مهزاد عزیزم واقعا کارت با کیفیت بود مرسی که انقدر خوش سلیقه ای🙏🏼♥️ @mahzad.fashionstudio @mahzad.fashionstudio @mahzad.fashionstudio با تشکر ویژه از ۲تا دوست و ۲تا عکاس حرفه ای که با دل و جون برام وقت گذاشتن💙📸 @alirezaabab @yaaseralizadeh __________________________________ #استایل #مانتو #بارونی #اسپرت #پاییز #مزون #زمستان #ایران #تهران #دختر #لبخند #منوتوفشن #manteau #rainy #fall #winter #streetstyle #sport #girl #iran #tehran #style #trend #smile #sanazdiary

A post shared by ساناز رستم پور (@sanaz_diary) on

Le style urbain iranien est dynamique, malgré l’idée fausse qui voudrait que le gouvernement n’autorise que les vêtements sombres.

La page Instagram de Sanaz_diary est un exemple classique des styles visibles à travers l’Iran : les gens superposent des couleurs vives, des textures et sont ouverts à l’expérimentation dans leurs choix en matière de mode.

On peut généralement y voir les femmes associer des jeans skinny ou des jeans plus amples avec un haut court et un long pardessus. Des motifs et imprimés contrastés donnent souvent aux tenues une impression plus « alternative ». 

3. Mehrnoosh Saaneei

Le foulard ample et drapé, très courant dans les rues d’Iran, est un autre élément essentiel de la garde-robe.

Son évolution découle du code strict obligeant les femmes à porter un hijab et des vêtements longs et amples. Au fil du temps, les femmes se sont détendues vis-à-vis des restrictions, en laissant apparaître plus de cheveux sous leur hijab et en portant des vêtements plus proches des styles occidentaux. 

Quatre décennies plus tard, de plus en plus de femmes – comme le montre Mehrnoosh Saaneei ici – osent expérimenter en ce qui concerne leur apparence et allier traditionnel et contemporain.

4. Ramina Torabii 

Ramina troque souvent son écharpe lâchement drapée contre un chapeau, qui est également permis mais moins courant en Iran. Son style varie des looks audacieux, notamment des vestes de motard et des tee-shirts graphiques, à des robes longues plus féminines. 

5. Negzila

Les marques occidentales et les marques de créateurs s’intègrent également aux tenues vestimentaires. La plupart des femmes ont tendance à porter un pardessus ou à choisir des couleurs vives, parfois fluo, car leurs longs manteaux peuvent dissimuler les vêtements qu’elles portent en-dessous.

Les styles de foulard diffèrent également : certains portent des foulards rectangulaires alors que d’autres, comme on le voit ici, optent pour des carrés noués sous le menton.

6. Royasheykhi 

La page de Royasheykhi montre comment les femmes iraniennes ne laissent pas les codes vestimentaires nuire à leur sens du style.

Parmi les looks remarquables, citons les vestes oversize et les manteaux longs associés à un jean skinny. Des jupes longues et des silhouettes flottantes associées à des baskets sont utilisées pour renforcer le look.

7. Maryam_shbnd 

Les jupes mi-longues et longues constituent un autre moyen de respecter le code vestimentaire sans recourir à un jean ou à un pantalon, en fusionnant marques et conceptions internationales avec des imprimés, des textures et des motifs iraniens traditionnels.

Les réglementations sont davantage appliquées pendant les mois d’été, lorsqu’il fait plus chaud : les femmes optent pour des tissus plus légers, en drapant le foulard de manière plus lâche ou en le laissant glisser plus que d’habitude.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.