Skip to main content

Yasser Louati : « Il y a une normalisation du discours islamophobe » en France

Alors que l’extrême droite a remporté 21,3 % des suffrages lors du premier tour de la présidentielle, MEE s’est entretenu avec Yasser Louati, défenseur des droits de l'homme, au sujet de l'islamophobie en France
« L’islamophobie ne fait qu’exprimer un racisme qui a muté. Il ne faut pas oublier qu’en France, toutes les populations qui ont été perçues comme différentes ou étrangères ont subi des injustices. » - Yasser Louati (AFP)

Le 23 avril dernier, les Français ont voté pour sélectionner deux candidats pour le second tour de l’élection présidentielle. Emmanuel Macron, leader du mouvement libéral En Marche ! a remporté le premier tour, suivi par Marine Le Pen, candidate du Front national, parti d’extrême droite.

Ce vote a été interprété par les analystes comme un besoin de changement et une crise des partis politiques traditionnels.

Pour la communauté musulmane, le premier tour a également reflété un autre problème au sein de la société française : « Le premier tour représente à lui seul 46 % de votes pour trois candidats qui ont des idées ouvertement islamophobes : Marine Le Pen, François Fillon et Nicolas Dupont-Aignan », a expliqué à MEE Yasser Louati, défenseur des droits de l’homme.  

« On comprend bien qu’il y a une normalisation du discours islamophobe. »

D’où vient ce discours islamophobe employé par les candidats et que nous dit-il sur l’état de la société française ? Entretien avec Yasser Louati. 

Stay informed with MEE's newsletters

Sign up to get the latest alerts, insights and analysis, starting with Turkey Unpacked

 

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.