Aller au contenu principal

Yémen : des troupes spéciales françaises aux côtés des Émiratis

L’armée française apporterait son soutien en hommes et en matériel à la coalition menée par l’Arabie saoudite dans sa guerre au Yémen
Le port de Hodeida après une frappe aérienne (Reuters)
Par

Des forces spéciales françaises sont bien présentes aux côtés des Émiratis au Yémen, où l’armée française envisage une action de déminage des accès au port de Hodeida, ont confié deux sources militaires au Figaro dans son édition de samedi.

Une source parlementaire française avait récemment fait part de cette information à Reuters. Aux États-Unis, un responsable émirati a affirmé, selon l’article du Figaro, que Paris avait accepté d'apporter à la coalition arabe qu'elle soutient une assistance en matière de déminage des accès au port stratégique de Hodeida. 

« Il n’y a pas d’action militaire française aujourd’hui dans la région de Hodeïda, et la France ne fait pas partie de la coalition qui est engagée sur ce théâtre », avait déclaré vendredi le ministère français des Armées. 

« Une action de déminage des accès au port de Hodeïda après la fin des opérations militaires est donc actuellement à l’étude », avait précisé le ministère des Armées, confirmant une information donnée jeudi par un responsable des Émirats arabes unis. « Elle aurait pour but de faciliter l’acheminement, en sécurité, de l’aide humanitaire à la population de la ville. »

Le Figaro rappelle qu’« en 2009, l'Arabie saoudite avait obtenu de Paris les images satellitaires du Yémen que son allié américain lui avait refusées. En retour, Nicolas Sarkozy espérait la signature de contrats, qui ne viendront jamais ». 

Ce dimanche, l'émissaire de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, poursuivait à Sanaa des discussions en urgence sur Hodeida, rapporte l’AFP. 

La poursuite de l'offensive lancée mercredi sur Hodeida (ouest) par les troupes progouvernementales, aidées par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, fait craindre une interruption de l'aide humanitaire qui passe principalement par ce port sur la mer Rouge.