Aller au contenu principal

Le clip viral des artistes francophones qui coupent leurs cheveux en solidarité avec les Iraniennes

Des figures connues du cinéma et de la chanson, un geste fort et la reprise de « Bella Ciao » en perse : il n’en fallait pas plus pour qu’en quelques heures, le clip posté sur Instagram enregistre des milliers de vues
Isabelle Adjani a participé à la vidéo de soutien aux Iraniennes (Instagram/ soutienfemmesiran)
Isabelle Adjani a participé à la vidéo de soutien aux Iraniennes (Instagram/
soutienfemmesiran)

« Pour les courageuses femmes et les courageux hommes d’Iran qui à ce moment même changent le monde en se battant pour leur liberté. Nous sommes à vos côtés. »

Dans la journée du mercredi 5 octobre, un clip devenu viral a chamboulé les réseaux sociaux.

Sur la reprise de « Bella Ciao » en farsi, des comédiennes et des chanteuses francophones se coupent, face caméra, une mèche de cheveux, reprenant l’un des symboles du soulèvement en cours en Iran après la mort de la jeune Mahsa Amini.

On y voit ainsi Juliette Binoche lancer « For freedom ! » (Pour la liberté !) en anglais au moment où elle brandit sa mèche de cheveux coupés, suivie par Marion Cotillard, Isabelle Adjani, Mélanie Laurent, Isabelle Huppert, Isabelle Carrée, Firmine Richard, Alexandre Lamy, la Belge Angèle ou encore les Britanniques francophones Charlotte Rampling et Jane Birkin avec sa fille Charlotte Gainsbourg.

« Femme, vie, liberté ! »

« Le peuple iranien, les femmes en tête, manifeste au péril de sa vie. Ce peuple n’espère qu’un accès aux libertés les plus essentielles. Ces femmes, ces hommes, demandent notre soutien », affirment-elles dans un message écrit accompagnant la vidéo sur le compte Instagram soutienfemmesiran.

Entre les images, un texte rappelle : Mahsa Amini était une jeune femme de 22 ans. Le 13 septembre, elle a été arrêtée et maltraitée par la « police des mœurs » jusqu’à ce que mort s’ensuive. Il lui était uniquement reproché d’avoir porté le voile de manière inappropriée.

La vidéo se termine sur un dessin de l’Iranienne Marjane Satrapi et des voix qui scandent : « Femme, vie, liberté ! »

« Leur courage et leur dignité nous obligent. Il est impossible de ne pas dénoncer encore et toujours cette terrible répression […] Nous avons ainsi décidé de répondre à l’appel qui nous était lancé en coupant, nous aussi, quelques-unes de ces mèches », ajoutent-elles, dans cet appel initié par des avocats.

La veille, plus d’un millier de personnalités du 7e art français, dont des stars comme Léa Seydoux, Isabelle Huppert et Dany Boon, des cinéastes renommés ou le patron du Festival de Cannes Thierry Frémaux avaient déjà appelé à « soutenir la révolte des femmes en Iran », dans une tribune transmise à l’AFP.

Jusqu’à présent, le milieu artistique français s’était fait peu entendre sur le mouvement de contestation déclenché par la mort de Mahsa Amini à Téhéran.

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.