Aller au contenu principal

La chanson d’une chaîne pour enfants jordanienne sur une « servante » suscite un tollé sur internet

La chanson a été jugée raciste et accusée de déshumaniser les employés de maison
Beaucoup ont exigé la suppression de la vidéo en raison de son contenu désobligeant et insultant à l’égard des employés de maison (capture d’écran/Twitter)

Une chanson pour enfants diffusée sur la chaîne jordanienne Karameesh, dans laquelle une petite fille se plaint de sa domestique, a suscité la condamnation sur internet. 

Cette chanson, intitulée « La servante » et diffusée sur une chaîne YouTube comptant plus de 8 millions d’abonnés, a été jugée insultante et de mauvais goût. 

Dans la vidéo, une petite fille se plaint de la domestique de sa famille et chante le manque d’éthique professionnelle et les demandes de cette dernière. 

« On a une servante et, tous les jours, elle fait des histoires. Un jour, elle ne veut pas travailler, et le lendemain, elle demande un téléphone portable », indique le refrain.

L’employée de maison répond en disant qu’elle a désespérément besoin d’argent pour sa fille malade tandis qu’elle fait la vaisselle.

« J’ai besoin d’argent pour ma fille malade […] je travaille jour et nuit, vous devez changer [mon salaire] en dollars. » 

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont profité des réactions suscitées par cette vidéo pour souligner la situation difficile des employés de maison au Moyen-Orient. 

Traduction : « Cette chaîne qui déforme la conscience des enfants doit rendre des comptes pour les valeurs corrompues qu’elle instille dans leurs esprits, comme cette chanson qui dégouline de manque de respect, de racisme et d’incitation à la violence contre les employés de maison. »

Un certain nombre d’internautes ont souligné que le contenu de la chaîne était susceptible d’enseigner aux jeunes enfants que les employés de maison étaient inférieurs et ont réclamé la suppression de cette vidéo. 

Traduction : « C’est fait pour que les enfants la chantent et se moquent d’elle. Quel genre de valeurs cela enseigne-t-il aux enfants qui regardent ça et se moquent des gens ? Une femme quitte ses enfants pour travailler et est emprisonnée et traitée comme quelqu’un d’inférieur ? La chaîne doit supprimer cette vidéo insultante et s’excuser auprès des employés de maison. »  

Traduction : « Cette chanson baptisée ‘’La servante’’ est diffusée sur la chaîne pour enfants Karameesh, elle parle d’une servante qui tente de s’enfuir de la maison et demande constamment de l’argent pour sa fille malade. Je n’arrive pas à croire qu’il y ait toute une équipe travaillant sur la production d’une chanson comme celle-ci, dégoulinant de racisme abjecte, d’atteintes aux droits de l’homme et donnant les employés de maison en spectacle. » 

Suppression de la vidéo

À la suite de ces réactions négatives, la page Instagram de la chaîne a publié mardi un communiqué annonçant que la vidéo avait été retirée. 

« La chaîne Karameesh s’excuse auprès de ses spectateurs pour le clip vidéo “La servante” qui a suscité une telle réaction. Nous respectons l’opinion de nos spectateurs et il s’agissait d’une erreur humaine. »

Le communiqué clarifie ensuite la position de la chaîne sur un certain nombre de points sur lesquels s’étaient exprimés les spectateurs. 

« En ce qui concerne le contenu de la vidéo, il examine une frange de la société confrontée aux employés de maison et, de fait, certains employés de maison s’enfuient véritablement des maisons et les statistiques sur le nombre de domestiques qui s’enfuient sont abondantes », indique le communiqué. 

« Nous mettons en lumière ce sujet particulier, surtout le comportement des domestiques dans les foyers. Nous avons juste évoqué le problème et immédiatement supprimé la vidéo lorsque nous avons constaté les réactions, même si le clip était diffusé depuis un mois environ. »

« Esclavage moderne » : les travailleurs migrants peinent à faire reconnaître leurs droits au Liban
Lire

Le communiqué poursuit en indiquant que la chaîne existe depuis onze ans et a abordé un vaste éventail de sujets pratiquement sans erreurs au fil des ans. 

La chaîne a également justifié son utilisation du terme « servante » dans cette vidéo en indiquant que ce terme était également utilisé dans un contexte islamique.

« En ce qui concerne le mot “servante”, c’est un vieux terme qui fut également utilisé pour décrire le prophète de l’islam comme un serviteur de Dieu, que la paix soit avec lui. »

Les employés de maison au Moyen-Orient sont depuis longtemps soumis à des abus et à des mauvais traitements

L’année dernière, un rapport d’Amnesty International a révélé que les employés de maison au Liban étaient confrontés à des violences physiques et psychologiques aux mains de leurs employeurs, en raison de l’usage dans le pays du système de la kafala

Les témoignages rassemblés par les organisations des droits de l’homme ont montré que certains employés s’étaient vu confisquer leur passeport, que leur salaire avait été retenu et qu’ils avaient subi des restrictions quant à leur liberté de mouvement et leur nourriture. 

La pandémie de coronavirus et la détérioration de la situation économique au Liban n’a fait qu’exacerber davantage la vulnérabilité de nombreux employés de maison.

Cet été, Human Rights Watch a également conclu que les réformes visant à protéger les travailleurs migrants au Qatar étaient restées largement sans effets.

Traduit de l’anglais (original) par VECTranslation.