Aller au contenu principal

Les ambassades d’Ukraine à Alger et à Dakar rappelées à l’ordre

Un post publié sur Facebook appelant les Algériens et les Sénégalais à partir se battre aux côtés des Ukrainiens contre la Russie a provoqué une réaction des Affaires étrangères des deux pays
Un militaire des forces ukrainiennes attend un bombardement dans un abri sur une position dans la région de Louhansk le 5 mars 2022 (AFP/Anatolii Stepanov)
Un militaire des forces ukrainiennes attend un bombardement dans un abri sur une position dans la région de Louhansk le 5 mars 2022 (AFP/Anatolii Stepanov)
Par

Après l’ambassade d’Ukraine en Israël, c’est celle d’Alger et de Dakar qui ont été obligées de retirer un post Facebook appelant les Algériens et les Sénégalais à partir se battre contre la Russie.

« Quiconque veut rejoindre la défense de la sécurité en Europe et dans le monde peut venir se tenir aux côtés des Ukrainiens contre les envahisseurs du XXIe siècle », pouvait-on lire dans la publication diffusée jeudi par la représentation ukrainienne à Alger.

"

« Selon le règlement sur le service militaire dans les forces armées par les étrangers et les apatrides, les étrangers ont le droit de s’enrôler dans les forces armées sur une base volontaire, y compris dans les forces de défense territoriale des Forces armées ukrainiennes. »

Le post invitait les « personnes intéressées » à remplir un formulaire.

Le ministère algérien des Affaires étrangères a tout de suite exigé le retrait de cette publication. Une source citée par le site TSA a qualifié cet appel de « fait grave ».

Des volontaires déjà inscrits au Sénégal

La post a ensuite été relayé par l’ambassade d’Ukraine au Sénégal qui a rapporté l’inscription de 36 candidats volontaires.

Le ministère sénégalais des Affaires étrangères a lui aussi réagi en appelant l’ambassade d’Ukraine à Dakar à « cesser, sans délai, toute procédure d’enrôlement de personnes de nationalité sénégalaise ou étrangère, à partir du territoire sénégalais ».

Dans un communiqué, il a également demandé aussi à Yurii Pyvovarov de retirer « immédiatement » son message publié sur Facebook, par lequel il demande à des « citoyens étrangers » de venir en aide à l’Ukraine.

Le 27 février, l’Algérie a confirmé la mort d’un de ses ressortissant à Kharkiv (nord) et appelé les Algériens sur place à « faire preuve de prudence, à suivre scrupuleusement les instructions et à être en contact permanent avec l’ambassade d’Algérie à Kiev ainsi qu’avec les missions diplomatiques à Varsovie [Pologne] et à Bucarest [Roumanie] pour ceux qui ont traversé les frontières ukrainiennes en direction de Pologne et de Roumanie ».

Vendredi, Alger a annoncé le rapatriement de 76 ressortissants.

Selon un témoignage sur les réseaux sociaux, l’ambassade d’Ukraine au Nigeria aurait lancé un appel similaire, en précisant toutefois que pour partir, les volontaires auraient à payer un billet d’avion de 1 000 dollars et un visa.

Middle East Eye delivers independent and unrivalled coverage and analysis of the Middle East, North Africa and beyond. To learn more about republishing this content and the associated fees, please fill out this form. More about MEE can be found here.